L'ambiance est-elle encore au beau fixe chez Alfa Romeo ?

Entre la fin de carrière de Räikkönen pas facile à gérer, quelques tensions avec Giovinazzi et des résultats peu convaincants, Alfa Romeo attend 2022 de pied ferme, en espérant voir la lumière au bout du tunnel.
Logo Mi mini
Rédigé par
Pas aidé par sa monture actuelle, Kimi Räikkönen a hâte d'en finir avec la Formule 1.
© Alfa Romeo Racing / Pas aidé par sa monture actuelle, Kimi Räikkönen a hâte d'en finir avec la Formule 1.
En 2019, l'avenir de l'écurie Sauber s'annonçait sous les meilleures hospices. Frédéric Vasseur, aux commandes, avait maintenu le partenariat avec Ferrari (durant l'année 2017), concernant la motorisation, tandis qu'Alfa Romeo rejoint l'aventure en tant que sponsor-titre en 2018 avant de donner son nom à l'écurie.

Côté pilotes, Kimi Räikkönen effectuait son grand retour au sein de la formation qui avait lancé sa carrière en F1, accompagné par Antonio Giovinazzi, le premier pilote Italien dans la catégorie reine depuis Vitantonio Liuzzi, en 2011.

Malgré une fin de campagne compliquée en 2019 (le Grand Prix du Brésil mis à part), la première saison de l'écurie fût globalement satisfaisante. Deux ans plus tard, la situation a bien changé.

Alfa Romeo est plombée par un moteur Ferrari en pénurie de chevaux (bien qu'en progression dorénavant) depuis 2020 ce qui explique en partie le manque de performance de l'écurie. Mais les choix techniques de l'équipe, en manque de moyens, laissent également à désirer (le départ de Simone Resta durant la saison 2019 a peut-être coûté cher à l'écurie). Les chances de points sont également plombées par des stratégies et des arrêts aux stands parfois désastreux.

L'ambiance avec les pilotes s'est également détériorée. Kimi Räikkönen, bientôt retraité, a récemment confié son envie d'en finir au micro de Canal Plus. Son patron, Frédéric Vasseur, s'est également confié sur la chaîne Twitch de la chaîne cryptée concernant la fin de parcours du Finlandais chez Alfa Romeo.

« Gérer la fin de la carrière de Kimi n'est pas si compliqué car il est assez égal à lui-même et qu'il n'a pas beaucoup changé au cours des trois dernières saisons. »

Le Français compare l'attitude de Räikkönen avec celle de Lewis Hamilton dans une écurie.

« Kimi est dans sa bulle et pour un équipe ça peut être dur à vivre. Généralement, le pilote est le meneur et le catalyseur d'énergie mais Kimi, à l'inverse, est un peu distant avec tout le monde et cela peut peser sur l'équipe bien qu'il ait une aura du diable et un sacré charisme. Dans une situation comme celle où l'on enchaîne cinq courses en six semaines, le petit surcroît d'énergie de quelqu'un comme Lewis Hamilton, un petit mot sympa, cela fait toujours plaisir. Mais on n'y a pas toujours droit, il est comme ça et on doit y faire avec. »

Malgré tout, Vasseur reconnaît le talent immense du vétéran bien qu'il souffre cette saison lors des qualifications.

« Il a une capacité à gérer les courses sur des week-ends compliqués, comme au Mexique. Il peut faire un boulot de dingue, sa compréhension de la course est exceptionnelle. »

La situation n'est pas plus rose avec Antonio Giovinazzi, qui vit probablement ses dernières courses en Formule 1. L'Italien s'est dit très déçu par l'équipe, notamment suite au Grand Prix du Mexique.

Le numéro 99 s'était moqué de son écurie suite à une stratégie qui lui a fait perdre une potentielle arrivée dans le top 10, selon lui.

Alfa Romeo a cependant toujours l'occasion de prendre la huitième place aux classements des constructeurs à Williams (douze points séparent les deux écuries). La formation d'Hinwil, qui avait signé un beau résultat lors de sa dernière venue au Brésil (les deux monoplaces avaient franchis la ligne d'arrivée dans le top cinq) se verrait bien réduire l'écart ce week-end.

Dernières actus sur Alfa Romeo Racing

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut