Le jour où Valentino Rossi a piloté une F1
À 2 roues, comme à 4, Valentino Rossi marque les esprits
Retour

Le jour où Valentino Rossi a piloté une F1

Logo Mi Redaction
Rédigé par
À 2 roues, comme à 4, Valentino Rossi marque les esprits

Alors que la légende italienne de la moto, Valentino Rossi vient de prendre sa retraite, Motors Inside a décidé de lui rendre hommage en revenant sur ses tests avec une F1.

26 saisons passées au plus haut niveau, c'est dire la longévité de l'Italien en Moto GP. Après avoir remporté 9 titres mondiaux, 115 victoires et 235 podiums, le tout en 423 courses, Valentino Rossi a raccroché son casque.

Si « Le Docteur » a marqué les esprits dans toutes les catégories motos dans lesquelles il est passé, il a également été remarqué en F1. En effet, VR46 a eu la chance d'effectuer des tests avec Ferrari, en 2004, sur le circuit de Fiorano.

Rossi et Schumacher

« C'était une journée très enthousiasmante pour moi. Piloter une F1 a été une expérience exceptionnelle, et c'était génial pour moi de suivre les traces de Schumacher pendant une journée. Je tiens à remercier Ferrari de m'avoir offert cette opportunité », avait-il déclaré en 2004.

Tout proche d'un volant permanent



Après ses premiers tours de roues à Fioraro, Ferrari convie de nouveau l'Italien, l'année d'après pour de nouveaux tests sur ce même tracé, avant d'en effectuer d'autres à Valence (Circuit Ricardo Tormo), dans le cadre des essais de pré-saison 2006.

Mais c'est avec un V10 bridé qu'il boucle ses tours de circuit, même avec moins de puissance, ses temps sont très intéressants et non loin de ceux de Schumacher (1'11 640 pour l'Allemand contre 1'12 362 pour Rossi). Ses chronos impressionnants auraient pu lui offrir un volant permanent en F1, mais ce dernier l'a refusé.

Tests Valence

« Il y avait encore beaucoup d’essais privés à l’époque. Cela vous offrait l’opportunité de montrer votre potentiel si vous vouliez vraiment courir en Formule 1. Je me suis rendu à Valence avec Ferrari et la journée fut merveilleuse. J’ai vraiment été charmé mais, en toute honnêteté, je n’avais pas le cœur à renoncer à la moto car je savais que j’avais encore de belles années devant moi et que le passage à la Formule 1 était aussi très risqué. Je n’ai jamais regretté ma décision. Je pense avoir fait le bon choix puisque j’ai remporté deux titres mondiaux supplémentaires après ça », avait-il lancé.

Catalogne 2010

Une décision que comprend Stefano Domenicali, ancien patron de Ferrari F1.
« Vale aurait été un excellent pilote de Formule 1, mais il a choisi un chemin différent. »

Après Ferrari, Rossi dans une Mercedes



Malgré avoir refusé un volant permanent chez Ferrari, la Scuderia propose deux derniers tests au nonuple champion du monde Moto GP au Mugello et à Barcelone, en 2010. Neuf ans après, l'Italien retrouve les joies de conduire une monoplace, à bord de la Mercedes W08 de 2017. À cette occasion, il avait également prêté sa Yamaha à Lewis Hamilton sur le circuit Ricardo Tormo de Valence.

Valence 2019

« Essayer la W08 a été une opportunité spectaculaire pour moi. J'avais déjà essayé une F1, mais cela a beaucoup changé. J'ai été impressionné par la voiture, par sa maniabilité, mais j'ai aussi été impressionné par l'équipe Mercedes avec laquelle il était fantastique de travailler. Ils ont été très accueillants et m'ont permis de m'habituer facilement à la voiture.

Au début, vous avez un extraordinaire sentiment de vitesse. Quand j'ai commencé à être dans le rythme, je pouvais vraiment attaquer. Je me suis senti comme un vrai pilote de F1 pendant une journée et je ne voulais pas que la journée se termine. »
, avait-il réagi.
    divider graphic

    Les autres magazines

    Top