Russell souffre physiquement du marsouinage

George Russell a révélé avoir souffert du dos et de la poitrine à cause des rebonds de sa monoplace provoqués par le marsouinage à Imola.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Il n'est pas confortable de s'installer dans la Mercedes F1 en ce moment
© Mercedes / Il n'est pas confortable de s'installer dans la Mercedes F1 en ce moment
Mercedes est loin d'en avoir fini avec le problème du marsouinage sur sa F1. A Imola, les rebonds provoqués par ce phénomène étaient assez impressionnants sur la piste. Les jets d'étincelles qui sortaient de l'arrière des deux W13 l'ont confirmé tout au long du week-end italien.

Quatrième après une course tout en maîtrise, George Russell a réussi à prendre le dessus sur ce problème qui pollue le début de saison de la firme à l'étoile. Mais le pilote Britannique n'est pas sorti indemne de ce Grand Prix. Il a en effet révélé que son corps avait souffert de la résistance aux rebonds.

« Le marsouinage vous compte réellement le souffle. Je ne l'avais jamais expérimenté de manière aussi extrême. C'est le premier week-end où j'ai dû lutter contre des douleurs au dos et à la poitrine à cause des intenses rebonds. Mais c'est ce que nous devons faire pour sortir le meilleur de cette voiture. »

L'actuel quatrième au championnat souhaite que son équipe trouve rapidement la solution pour remédier à cela : « J'espère vraiment que nous allons trouver une solution parce que ça n'est pas une situation durable pour les pilotes pour le moment. »

Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut