Alfa Romeo, la belle surprise du début du saison de F1 2022

Le début de saison d'Alfa Romeo est une des belles histoires de ce début de saison. L'écurie suisse est cinquième du classement grâce à un excellent Valtteri Bottas, qui encadre parfaitement le rookie Guanyu Zhou, aux débuts encourageants.
Logo Mi mini
Rédigé par
Le début de saison d'Alfa Romeo est excellent.
© Alfa Romeo / Le début de saison d'Alfa Romeo est excellent.
C'est sans aucun doute une des grosses surprises de ce début de saison. Alfa Romeo est cinquième du classement constructeur après cinq courses. L'écurie suisse totalise déjà 31 points, soit plus du double de l'année dernière (13). Une vraie surprise pour Alfa Romeo, qui s'était habituée au fond de grille depuis plusieurs années. Anciennement nommée Sauber, l'écurie n'a pas fini un championnat plus haut que la huitième place du classement constructeur depuis 2013.

Mais, en 2022 les cartes étaient rebattues avec la révolution réglementaire et tout le monde repartait d'une feuille blanche. L'opportunité pour les plus petits de tenter de refaire leur retard sur les top teams. Alfa n'a pas raté sa transition, au contraire. Malgré des importants problèmes de fiabilité lors des essais de présaison, Fred Vasseur, le directeur de l'équipe, savait le potentiel de la C42 lors des tests de Bahreïn.

« J'ai quelques informations parce qu'on est proches de certains de nos concurrents. En terme de performance, je pense qu'on est vraiment pas loin. » lâchait il, énigmatique, au micro de Julien Fébreau. L'avenir lui a donné raison.

Bottas, une seconde jeunesse



Celui qui est en grande partie responsable des progrès comptables d'Alfa Romeo, c'est Valtteri Bottas. Le Finlandais, arrivé après cinq saisons chez Mercedes, est venu endosser le costume de numéro 1 et servir de référence à son rookie de coéquipier Guanyu Zhou.

Souvent raillé lors de son passage chez l'écurie allemande pour son niveau trop éloigné de celui de Lewis Hamilton, Valtteri Bottas démontre qu'il est un très bon pilote à ceux qui en doutait. Dès Bahreïn, le Finlandais s'est offert une superbe sixième place sur la grille de départ juste derrière ... Hamilton et trois places devant son successeur George Russell. Une place qu'il conserve à la fin du Grand Prix, marquant huit points.

Valtteri Bottas est huitième du classement après cinq courses.

A Djeddah, le natif de Nastola récidive en se qualifiant huitième, mais est contraint à l'abandon. Bottas remet la marche en avant en Australie, où il échoue à passer en Q3, mettant fin à sa série record de 103 passages en Q3 consécutifs, mais finit la course huitième. Puis à Imola, huitième des qualifications, il gagne une place lors du sprint pour partir septième le dimanche.

Lors du Grand Prix, il prend une excellente cinquième place. Enfin, à Miami, il signe le cinquième chrono en qualifications, le meilleur résultat d'Alfa Romeo depuis 2019, et termine septième avoir commis une de ses première erreurs de la saison qui lui enlève une potentielle cinquième place, laissant ainsi les deux Mercedes le dépasser.

Valtteri Bottas a marqué 30 des 31 points de son équipe, portant Alfa Romeo en ce début de saison. Il ne compte que 6 points de retard sur Lewis Hamilton, pourtant équipé d'une meilleure monoplace. Une vraie satisfaction pour Bottas qui comptait 54 points de retard sur le septuple champion de monde au même moment l'an dernier à voiture égale.

En plus, le pilote Alfa Romeo s'est offert le luxe de battre pour l'instant son ancien coéquipier en qualifications 3 à 2. Valtteri Bottas a définitivement retrouvé le coup de volant qu'il avait démontré chez Williams avant de sombrer petit à petit chez Mercedes. Et la saison n'est pas finie pour celui qui visait un podium avec sa nouvelle écurie cette année.

Zhou, débuts prometteurs mais malchanceux



Pour Guanyu Zhou, en revanche, l'aspect comptable fait mal. Le Chinois n'a scoré qu'un seul point sur les 31 de son équipe. Un bilan en apparence décevant mais surtout assez peu représentatif des performances du rookie.

Tout d'abord, il a marqué son seul point dès sa première course à Bahreïn, en prenant la dixième place. Un très beau résultat pour celui qui avait essuyé de nombreuses critiques après l'annonce de son arrivée chez Alfa Romeo.

En Arabie Saoudite, parti 13ème, Zhou manque son départ (un phénomène récurent chez les Alfa Romeo en début de saison), et tombe à la dernière place. Dans sa remonté, il dépasse Albon hors des limites de piste et écope de cinq secondes de pénalité à purger lors de son arrêt aux stands. Mais lors de son passage par la pit lane, les mécaniciens touchent la voiture sans attendre 5 secondes et Zhou et a nouveau pénalisé, condamné à un "drive-through" (un passage par la voie des stands sans s'arrêter).

Le Chinois termine finalement onzième à la porte des points, derrière Lewis Hamilton. Rebelote en Australie avec une nouvelle onzième place cruelle, victime du magnifique coup stratégique d'Alex Albon qui lui volait le point de la dixième place.

A Imola, Zhou, parti 14ème lors du sprint s'accroche avec Pierre Gasly, mettant fin à sa course et le condamnant à partir de la voie des stands le lendemain. Impuissant sous la pluie italienne, Guanyu Zhou ne termine que quinzième.

Enfin à Miami, le Chinois a de nouveau joué de malchance. Sorti en Q1, il part 17ème et abandonne après six tours seulement, très frustré.

Si il est largement distancé par son coéquipier en qualifications (jamais entré en Q3 contre quatre fois pour Bottas), Zhou n'a pas été verni en course. Même si le jeune pilote chinois doit encore gommer certains défauts, les débuts sont prometteurs et il ne fait aucun doute qu'il reviendra rapidement dans les points pour aider Alfa Romeo à poursuivre une saison déjà très belle.

Dernières actus sur Bilan

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut