Ayrton Senna, recordman de victoires à Monaco avec six succès.
Tous les magazines

Monaco, terrain de jeu d'Ayrton Senna

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Wikimedia / Ayrton Senna, recordman de victoires à Monaco avec six succès.

Avec six victoires dans les rues de la principauté, le Brésilien est le pilote le plus victorieux à Monaco. En 1988, il aurait même pu prétendre à un septième succès.

Monaco, c'est le circuit le plus exigeant du calendrier. Rude pour les pilotes, il est aussi impardonnable avec les monoplaces, avec ses barrières de part et d'autre de la piste. Dompter Monaco relève du courage, du talent et quelques fois, d'un peu de chance. Rares sont les jours où aucune pièce de carbone ne vole dans les rues de la principauté.

Dans l'histoire de Monaco, les pilotes qui ont dominé le Grand Prix sur plusieurs années se comptent sur les doigts d'une main. Graham Hill, Alain Prost, Ayrton Senna ou encore Michael Schumacher. Mais seuls deux ont vraiment marqué ce week-end de course si particulier : Senna et Hill.

Pourtant si un nom est associé au tracé de la principauté n'est pas de celui qui est surnommé Mister Monaco, avec cinq victoires dont trois consécutives, mais bien Ayrton Senna.

Dès les premiers tours de roue...



Dès sa première saison, en 1984, au volant de sa Toleman, le Brésilien va éclabousser de son talent. Sous une pluie diluvienne, Ayrton Senna réalise une performance qui est restée dans les mémoires. Parti depuis la 13e place, il remonte et dépasse ses adversaires un à un, roulant plusieurs secondes au tour plus vite que des pointures de l'époque : Mansell, Lauda, Piquet...

Jusqu'au moment où il se retrouve à la deuxième position et se rapproche de plus en plus de celui qui deviendra son coéquipier, en 1988, Alain Prost. Alors à la chasse du Français, Senna est coupé dans son élan après l'interruption de la course par un drapeau rouge, lancé sous l'ordre du directeur de course, Jacky Ickx.

Un temps frustré par cette deuxième position, le Brésilien explose finalement de joie car il s'agit de son premier podium en Formule 1.

Et, année par année, Senna va, en plus de changer d'écurie, monter de plus en plus en puissance, avant 1987. Après une pole position et un podium, le Brésilien remporte sa première victoire cette année-là et d'une manière très impressionnante puisqu'il devance son compatriote Nelson Piquet de 33 secondes.

En route pour le record



Une année après, il passe chez McLaren où, sous ses nouvelles couleurs, le Brésilien réalise des prouesses, dont une nouvelle à Monaco. Parti une nouvelle fois depuis la pole position, Senna s'envole parfaitement et s'envole en tête de course jusqu'à mener de 54 secondes au 64ème tour. Et puis, il reçoit un message radio de la part de son équipe lui demandant de ralentir. Déconcentré par ce message, il sort de piste au virage du portier et doit abandonner. Frustré, il laisse sa voiture et rentre à pied à son appartement et ne refait surface que quelques heures après.

L'année suivante, il remet les pendules à l'heure, dès les qualifications en affolant le chrono. Il réalise, une nouvelle fois le meilleur temps, et plus spectaculaire encore avec 1,1 seconde d'avance sur son coéquipier, Alain Prost. En course, la domination est la même puisqu'il s'impose avec 52 secondes d'avance, encore sur le Français.

En 1990, la domination n'est plus la même, l'écart en qualification est réduit à quatre dixièmes, et en course, il déroule comme il en a l'habitude. Mais, un problème de moteur en fin de Grand Prix va compliquer ses affaires, il est alors rattrapé par Jean Alesi et Gerhard Berger, mais il finit une nouvelle fois par s'imposer.

Et en 1991, l'histoire continue, en qualifications, il impressionne une nouvelle fois et s'impose encore le lendemain, avec 15 secondes d'avance sur son nouveau rival au championnat Nigel Mansell. La bataille pour la victoire avec le Britannique continu même l'année d'après avec une des courses les plus défensives du Brésilien, qui résiste aux assauts de la Williams floquée du numéro 5. Il s'agit de la cinquième victoire de Magic dans les rues de la principauté, égalant ainsi le record de Graham Hill, datant de 1968.

Pour sa dernière participation, tout semble compliqué pour le triple champion du monde de F1. Prost est en pole mais est rapidement pénalisé par la direction de course pour avoir volé le départ, Schumacher prend alors les commandes avant d'abandonner. Cela propulse Senna en tête, et va imposer son rythme, comme lors de ses années de gloire, et repousse Damon Hill, alors coéquipier de son éternel rival Alain Prost, à plus d'une minute.

Avec une sixième victoire, Senna rentre dans la légende, devenant le pilote le plus victorieux à Monaco, mais ne pourra malheureusement jamais pousser la marque au-delà, en 1994.

HistoireGrand Prix de MonacoAyrton Senna
    divider graphic

    Les autres magazines

    Tous les magazines

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut