Les écuries divisées sur l'augmentation du plafond budgétaire

Ferrari, Mercedes et Red Bull militent pour une augmentation du plafond budgétaire mis en place pour 2022. Gunther Steiner, le patron de Haas, ne voit pas l'intérêt de changer les règles censées rapprocher les petites équipes des tops teams. Une position partagée par Alpine et Alfa Romeo.
Logo Mi mini
Rédigé par
Les équipes sont divisées sur le plafond budgétaire.
© Pirelli / Les équipes sont divisées sur le plafond budgétaire.
Cette saison marque un grand bouleversement financier pour les équipes avec l’apparition du plafond budgétaire. À présent, chaque écurie peut dépenser jusqu’à 140 millions de dollars sur l’ensemble de la saison, sans compter certains coûts comme les plus gros salaires par exemple. Cette mesure a été prise pour tenter de réduire l’écart entre les tops teams, les plus dépensières habituellement, et le reste du plateau.

Si en piste, Red Bull, Ferrari et Mercedes trustent toujours les premières positions, les trois écuries s’accordent pour dire que le plafond budgétaire est trop bas et militent pour son augmentation.

« Je pense qu'il n'y aura aucun moyen pour nous de rester en dessous, donc je suis presque sûr qu'à un moment ou à un autre nous le dépasserons. » explique Mattia Binotto, le directeur de Ferrari. « Je ne pense pas qu'il y ait un moyen pour nous et pour beaucoup d'équipes de rester dans les limites du budget, même en licenciant des gens et je ne pense pas que ce soit le bon choix. »

Une position partagée par Red Bull et Christian Horner, le directeur de l’écurie autrichienne.

« Je pense que nous avons besoin de clarté rapidement. Parce que tout simplement, il n'est pas normal que nous soyons tenus en otage par quelques équipes qui ne sont peut-être pas concernées. Cela n'a jamais été le but du plafond budgétaire. Le plafond budgétaire était là pour empêcher les meilleures équipes de se lancer dans une frénésie de dépenses. » regrette le Britannique.

Horner avait déjà annoncé il y a quelques semaines que Red Bull pourrait être amenée à manquer les dernières courses de la saison si le plafond budgétaire n’était pas augmenté. Mais tout le monde n’est pas d’accord, en particulier les plus petites équipes, favorisées par la limitation du budget. Le patron de Haas, Gunther Steiner, ne pense pas que le budget devrait être augmenté.

« C'est un mélange, je pense comme je l'ai toujours dit que rien ne changera à court terme, mais à moyen et long terme, je pense que les choses vont encore se rapprocher entre les équipes. Mais par conséquent, nous ne devrions pas maintenant changer le plafond budgétaire et l'augmenter parce que c'est bon pour les batailles dans le milieu de tableau.» explique l’Italo-Américain.

« On ne sait jamais qui est le meilleur des autres. Et je pense que si nous continuons avec le plafond budgétaire, et avec les règles, ça va nous rapprocher encore plus des grands. Je pense qu'il y a neuf équipes qui seraient ravies [si Red Bull doit manquer des courses]. Ferrari sera certainement heureuse s’ils ne viennent pas aux quatre dernières courses ! » s’amuse Steiner.

Haas peut compter sur le soutien d’autres écuries comme Alpine et Alfa Romeo, qui ne souhaitent pas changer les règles établies en début de saison.

Dernières actus sur Business

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut