Aston Martin devrait avoir son propre moteur en 2026

D'après nos sources, lors du Grand Prix d'Imola qui s'est déroulé fin avril, Lawrence Stroll, le directeur d'Aston Martin aurait signé un contrat de motoriste avec une autre entité que Mercedes.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Un nouveau moteur pour Aston Martin en 2026 aidé par Mercedes et Aramco ?
© Motors Inside / Un nouveau moteur pour Aston Martin en 2026 aidé par Mercedes et Aramco ?
L'écurie Aston Martin est née de l'usine de Force India rachetée par Lawrence Stroll en 2018 et nommée Racing Point. Stroll, alors propriétaire de l'équipe de Formule 1 a voulu investir dans le constructeur automobile Aston Martin, en faillite, puis a contribué à l'arrivé d'Aston Martin avec de grosses ambitions en Formule 1. Toto Wolff, le patron de l'écurie Mercedes AMG avait lui aussi décidé d'investir dans Aston Martin.

Aston Martin, le constructeur automobile, est donc détenu par Stroll et Wolff notamment mais par aussi d'autres investisseurs moraux, comme Mercedes. Aston Martin ne fabrique pas ses moteurs. Le constructeurs allemand a donc investi chez Aston Martin avec l'idée de revendre ses moteurs à la marque Aston Martin.

Le scenario s'est alors répliqué en Formule 1 puisque l'écurie Aston Martin est motorisée par Mercedes depuis toujours.

Pourtant, d'après nos sources entendues à Imola cette saison, Lawrence Stroll aurait finalisé cet été le contrat avec un nouveau motoriste. Le directeur d'AMR GP Limited aurait détaillé être content « d'avoir signé un contrat pour un nouveau moteur. » en repartant du Grand Prix d'Emilie-Romagne, à Imola.

Si on ne connait pas encore la date d'entrée en vigueur de ce contrat, on sait que deux autres motoristes sont intéressés par une entrée en F1 en 2026 : Audi et Porsche, du groupe VAG.

Pourtant, Aston Martin étant très proche de Mercedes, on voit mal comment l'écurie de F1 pourrait se passer des services de Mercedes sans que le constructeur allemand revende ses parts. Andrew Green, le responsable technique d'Aston Martin F1 disait qu'ils songeait à développer leur propres moteurs pour 2026. On pourrait donc imaginer un autre scenario ; Aramco pourrait aider Aston Martin à développer ses propres unités de puissance, basée sur les dessins de ceux des Mercedes.

Aston Martin gagnerait ainsi en indépendance et crédibilité auprès de ses clients, puisqu'ils motoriseraient leur propre voiture, et Mercedes pourrait ainsi continuer à faire parte de l'aventure sans voir un de ses principaux concurrents allemands rentrer dans le capital d'Aston Martin.

Mick Krack confirmait la possibilité d'arriver en F1 avec son propre moteur en 2026. « En termes de temps de préparation, si vous prenez cette décision maintenant, c’est raisonnable d’espérer être sur la grille en 2026 avec son moteur. C’est le bon moment pour y penser. » disait-il en mars dernier.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Pilotes concernés

Haut