Charles Leclerc limite la casse à Montréal

Parti 19ème après deux pénalités, Charles Leclerc a réalisé une belle remontée pour prendre la cinquième place à Montréal. Mais la victoire de Verstappen a peut être déjà mis fin à ses espoirs de titre.
Logo Mi mini
Rédigé par
Le titre s'éloigne pour Ferrari et Leclerc.
© Ferrari / Le titre s'éloigne pour Ferrari et Leclerc.
Charles Leclerc n'en peut plus d'accumuler tant de malchance. Le Monégasque est apparu dépité après la course. Malgré une belle remontée et le titre honorifique de pilote du jour, les points ne suivent pas.

Le numéro 16 était parti avant-dernier après une double pénalité pour des changements de pièces sur son moteur qui dépassaient le nombre annuel fixé par le règlement. La tâche s'annonçait ardue pour le Monégasque.

Auteur d'un bon départ en pneus durs, Leclerc a commené sa remontée en effaçant Latifi, Gasly puis Stroll dans les trois premiers tours. Puis, les arrêts précoces de Vettel et Magnussen, et l'abandon de Perez lui permettent de remonter à la 13ème place lorsque la voiture de sécurité virtuelle est déployée après la panne du pilote Red Bull.

La suite est plus compliquée avec un train de DRS formé par Albon, Bottas et Norris juste devant lui, ce qui rend difficile les dépassements jusqu'au moment où la voiture de sécurité virtuelle est à nouveau de sortie pour l'abandon mécanique de Mick Schumacher. A nouveau, Leclerc ne s'arrête pas, quitte à se priver d'un arrêt gratuit, et se place en huitième position à la reprise.

Un superbe dépassement au dernier virage sur Bottas fait gagner une position à la Ferrari, mais s'en suit un calvaire pour Charles Leclerc. Pendant 20 tours, il reste bloqué derrière l'Alpine d'Esteban Ocon, n'arrivant pas à dépasser la monoplace française à la vitesse de pointe redoutable en ligne droite.

Encore un arrêt manqué chez Ferrari



A la fin du 42ème tour, Leclerc passe enfin par la voie des stands avec des gommes durs à l'agonie, mais les mécanos de la Scuderia se manquent et l'arrêt dure cinq longues secondes. Résultat : le Monégasque ressort derrière un train de quatre voitures en douzième position alors qu'un arrêt réussi lui aurait permis de reprendre la piste juste devant eux.

Seulement, Charles Leclerc disposait une monoplace extrêmement performante et un coup de volant hors pair qui lui a permis de doubler successivement les quatre pilotes qui le précèdaient. Après la voiture de sécurité du 49ème tour provoquée par Tsunoda, Leclerc est ressorti 7ème derrière les deux Alpine.

Et en deux tours, les monoplaces françaises sont effacées par deux superbes dépassements dans l'épingle du virage 10. Charles Leclerc est alors cinquième, et il le restera jusqu'à la fin de la course.

Avec de nombreux dépassements et un rythme d'enfer, Charles Leclerc aurait pu espérer mieux sans un arrêt manqué et vingt tours passés derrière une Alpine si difficile à attaquer. Le Monégasque parlait d'une course très frustrante à l'arrivée. Il repart de Montréal avec 10 points et compte à présent 49 unités de retard sur Verstappen. Un écart très important qui pourrait être le signe d'un championnat déjà joué.

Pour autant, il ne faut pas oublier que Verstappen comptait 46 points de retard sur Leclerc après le Grand Prix d'Australie. Alors qu'il reste encore 13 courses à courir, tout est encore possible.

Dernières actus sur Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut