Grand Prix du Canada - Le Top/Flop de la rédaction

Après un week-end haut en couleurs, la rédaction vous propose son top/flop du Grand Prix du Canada.
Logo Mi mini
Rédigé par
Fernando Alonso en forme pour le Grand Prix du Canada.
© Alpine / Fernando Alonso en forme pour le Grand Prix du Canada.
Après une piste très sale qu'il a fallu gommer, la pluie est venue chambouler les repères. Mais c'est sur une piste sèche et sous une forte chaleur que les pilotes se sont élancés, ce dimanche.

Tour à tour chaque équipe ou pilote a connu des fortunes diverses. Motors Inside revient sur les satisfactions et les déceptions de ce week-end passé sur l'Île Notre-Dame.

Le TOP 3





  • Max Verstappen au sommet de son art


  • Le pilote Red Bull n'a laissé aucune chance à ses poursuivants. Auteur d'un départ parfait, il a réussi à contenir un Fernando Alonso assoiffé de bataille pour le premier rang. Une excellente gestion des safety car virtuelles lui ont permis de s'arrêter changer de gommes au moment adéquat.

    Après l'intervention de la safety car, le champion du monde en titre a d'abord réussi un excellent restart. Mais il a surtout pu contenir un autre espagnol en forme lors de cette course. Carlos Sainz a tout donné pour aller chercher cette première victoire, mais il a buté sur un Max Verstappen aussi serein dans sa défense que parfait gestionnaire de ses pneus pour contenir durant une vingtaine de tours les différents assauts de la Ferrari.

    Une course d'expérience qui lui permet de s'envoler au championnat grâce à cette 6ème victoire cette saison. Il compte 49 points d'avance sur son équipier.

  • Fernando Alonso intraitable en conditions pluvieuses


  • Une chose est sûre, Fernando Alonso n'a rien perdu de son tempérament, ni de son coup de volant sous la pluie. Après une belle entrée en matière sur une piste très glissante durant les EL1 où il signe le 3ème chrono, le pilote espagnol s'est montré très à l'aise sous la pluie en EL2 et en surtout EL3 où il termine à la première place. Il confirme durant les qualifications avec une très belle première ligne.

    Cependant, son Alpine ne lui a pas permis longtemps de faire jeu égal avec la monoplace autrichienne en conditions de course. Il termine 7ème après une stratégie pneumatique douteuse, et sera même rétrogradé à la neuvième place après la course, alors qu'il espérait un podium. Cependant, le Fernando Alonso quarantenaire ne se laisse pas faire pas les jeunes pousses et démontre une fois de plus qu'il a totalement sa place en F1.

  • Mercedes remonte petit à petit la pente


  • Si l'on pouvait penser que Lewis Hamilton avait profité des conditions pluvieuses pour mettre à profit son expérience afin d'obtenir une très belle quatrième place en qualifications, le déroulé de la course nous a prouvé que Mercedes arrive à mieux cerner son auto.

    Le septuple champion du monde a enfin réussi à nous convaincre. Son début de course était solide, il n'était quasiment pas distancé par Max Verstappen. Côté stratégie, les Allemands sont toujours dans les bons coups, ce qui leur a permis de ne pas se faire piéger durant les trois interruptions de course et de finir 3ème pour Hamilton et 4ème pour Russell.
    Si Ferrari et Red Bull sont encore hors d'atteinte, l'écurie à l'étoile se détache de plus en plus de ses poursuivants directs que son McLaren et Alpine. De son côté George Russell confirme sa constance en obtenant un nouveau top 5. Le neuvième en autant de courses en 2022.



Le FLOP 3






  • Les Haas n'ont pas réussi à concrétiser


  • Si la qualification fut remplie d'espoir pout l'équipe américaine avec les inattendues 5ème et 6ème positions de Kevin Magnussen et Mick Schumacher.

    Tout fut vendangé en piste par une casse mécanique pour l'Allemand, et un gros manque de performance pour la voiture du Danois.

    Si le début de saison de Haas laissait enfin espérer qu'ils allaient quitter le fond de la grille, des progrès sont encore à faire.

  • Pierre Gasly en manque de rythme


  • Après une très belle prestation à Bakou, Pierre Gasly n'a pas su récidiver au Canada. Qualifié en 16ème position, le Français achève son escapade canadienne au 14ème rang.

    En manque de performance tout au long de la course, il n'a pu profiter des trois interruptions. Contrairement aux deux saisons précédentes, Pierre Gasly n'a toujours pas trouvé le mode d'emploi de son AlphaTauri et se laisse petit à petit déborder par son compagnon d'écurie en performance pure.

  • McLaren en manque de rythme


  • Comme l'écurie Haas et Pierre Gasly, McLaren est restée en dehors des points. Leur temps fort était en EL3 avec Ricciardo et Norris respectivement 5ème et 6ème.

    Le manque de rythme global de la monoplace orange démontre une nouvelle fois que l'écurie de Woking n'est pas en mesure de se battre avec Mercedes. Ils restent en tête du peloton appelé midfield, mais Alpine pourrait bien passer devant si la situation reste en l'état.

    De son côté, Lando Norris a souffert de la comparaison avec son équipier que l'on sait en ballotage défavorable pour l'an prochain. Un week-end sans pour le pilote anglais qui doit hausser son niveau de compétitivité afin de prouver qu'il est bien le numéro 1 et l'avenir de McLaren.

Dernières actus sur Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut