Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Grosjean en désaccord avec la pénalité infligée à Alonso en fin de course

F1. Fernando Alonso a été relégué de la 7e à la 9e place après l'arrivée du Grand Prix du Canada à cause d'une pénalité. Romain Grosjean estime que cette pénalité était quelque peu sévère.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Fernando Alonso a terminé 9e du Grand Prix du Canada
© Alpine / Fernando Alonso a terminé 9e du Grand Prix du Canada

Fernando Alonso a été très performant sur le tracé de Montréal tout le week-end avant la course. En prime, cette séance de qualifications dans lequel le pilote Alpine est parvenu à se placer en première ligne, 2e, juste derrière Max Verstappen.

Mais sa course a été bien plus compliquée et l'Espagnol n'a pas pu ramener un excellent résultat malgré son très bon positionnement sur la grille. Arrivé d'abord en 7e position, le "Taureau des Asturies" s'est ensuite vu rétrogradé à la 9e place après une pénalité de cinq secondes reçue pour avoir zigzaguer dans le dernier tour en défendant sa position.

Dans son debrief posté sur sa chaine YouTube, l'ex-pilote de Formule 1 Romain Grosjean a malgré tout trouvé la course de l'Espagnol intéressante. « Alonso a eu une stratégie intéressante le dimanche. [...] Il était peut-être l'un des seuls pilotes à pouvoir tenter une stratégie à un arrêt, s'il n'y avait pas eu la voiture de sécurité virtuelle et la voiture de sécurité plus tard dans la course. »

Le Français a ensuite déclaré ne pas être en accord avec la pénalité reçue par Alonso en fin de course et en a ensuite expliqué les raisons. « Il a reçu une pénalité de cinq secondes à la fin. Je ne suis pas d'accord avec cette pénalité. Oui, il a peut-être bougé deux fois dans la ligne droite, mais premièrement, la ligne droite n'est pas droite, donc ce n'est pas facile d'aller vraiment tout droit », explique Grosjean.

« Deuxièmement, laissez les courir ! Laissez-les se battre, laissez-les défendre, laissez-les aller. C'est bien d'avoir des règles, mais n'en faites pas trop. Cinq secondes, ça ne les valait pas. C'est mon opinion. Peut-être que j'ai tort, mais c'est ce que je ressens. »

Quoi qu'il en soit, Fernando Alonso a perdu de précieux points face aux Alfa Romeo, qui l'ont ainsi dépassé au classement de la course.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut