À quoi pourrait ressembler le futur calendrier de la F1 ?

Avec les nombreuses rumeurs qui circulent sur d'éventuelles arrivée de Grand Prix et la disparition d'autres, le calendrier de la F1 pourrait être totalement différent dans le futur.
Logo Mi mini
Rédigé par
Monza n'est lié que jusqu'en 2025 avec la F1.
© Racing Point / Monza n'est lié que jusqu'en 2025 avec la F1.
Ces derniers temps, de nombreuses rumeurs affolent les fans de Formule 1. Entre la disparition de Grand Prix dits « traditionnels » et l'arrivée de nouveaux circuits, les amateurs de la discipline s'attendent à de nombreux changements dans le calendrier.

Si la France, la Belgique et Monaco sont potentiellement en danger, un circuit présent depuis de nombreuses saisons vient d'assurer son avenir. Il s'agit de l'Australie qui est certain d'être inscrit au calendrier jusqu'en 2035. Imola est également assuré d'un avenir - certes moins long - puisqu'il recevra la Formule 1 jusqu'en 2025. Pourtant critiqué par les fans, Barcelone sera aussi dans les ébauches des patrons de la discipline jusqu'en 2026.

La Hongrie est également liée avec la discipline sur le long terme puisqu'un contrat les liant jusqu'en 2032 a été signé et il pourrait même être prolongé pour cinq années de plus si de nouvelles installations sont construites.

Monza, autre circuit historique de la Formule 1 voit son contrat arriver à son terme, puisqu'il n'est valable que jusqu'en 2025.

Le Moyen-Orient de plus en plus présent



Les États-Unis sont de plus en plus impliqués dans la discipline et cela se prouve par plusieurs moyens. Dans un premier temps, la série Netflix Drive to Survive est un réel succès dans le pays de l'Oncle Sam. Grâce à ça, le circuit des Amériques a fait le plein l'an dernier avec 400.000 spectateurs. Ensuite, le pays dirigé par Joe Biden, a été ajouté une seconde fois au calendrier cette année avec Miami, avant que Las Vegas ne se joigne à la fête, l'an prochain.

En Asie, le circuit urbain de Singapour semble faire l'unanimité pour la FIA et la Formule 1 puisque le tracé sera présent, sauf problème majeur, au calendrier jusqu'en 2028. Absent depuis 2019, le circuit de Shanghai conservera sa place jusqu'en 2025.

En revanche, l'avenir de Suzuka est incertain puisqu'une menace plane au-dessus du tracé japonais. De plus, il n'est lié à la F1 que jusqu'en 2024.

Le Moyen-Orient monte aussi en puissance puisque récemment Djeddah a rejoint Bahreïn et Abu Dhabi. Le Qatar qui a connu une course en 2021, rejoindra de nouveau le calendrier en 2023 et ce, pour 10 ans.

De prochaines arrivées ?



Si certains tracés arrivent en fin de contrat et semblent être en difficulté pour leur prolongation, d'autres pourraient s'intégrer. On pense notamment à Nice qui est à l'étude, ou encore Madrid qui a fait part de son intention de recevoir la F1. Le Maroc pourrait aussi recevoir les monoplaces les plus rapides du monde, puisqu'il a reçu une délégation de la FIA pour passer des tests d'homologation.

Dernières actus sur Calendrier

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut