Red Bull domine la saison pour Helmut Marko

F1. Après un début de saison difficile, Red Bull est largement en tête du championnat. Une situation qui plaît au responsable de la filière jeunes pilotes de l'équipe, Helmut Marko

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Pour Helmut Marko, la fiabilité fera la différence.
© Red Bull / Pour Helmut Marko, la fiabilité fera la différence.

En deux parties. Cette saison, Red Bull a montré deux visages totalement opposés. D'un côté, les problèmes de fiabilité qui ont frappé les voitures sponsorisées par la marque de boisson énergisante. De l'autre, la domination des deux monoplaces quand les ruptures mécaniques ne les touchent pas.

Motors Inside sans pub ?

Au Canada, Max Verstappen a, une nouvelle fois accroît, son avance sur son rival Charles Leclerc, qui semblait pourtant bien parti en début d'exercice. Oui, mais la fiabilité qui faisait défaut à Red Bull est passé dans le clan italien, ce qui fait les affaires des Autrichiens.

Chez les constructeurs, Red Bull est donc largement en tête avec 76 unités d'avance sur la marque au cheval cabré. Une situation qui n'est pas pour déplaire à l'ancien pilote de F1, qui a intégré le staff de l'écurie autrichienne, Helmut Marko.

« Le plus important, c'est de finir et d'éviter ces problèmes de fiabilité. Nous avons également eu une course de sprint, ce qui nous a beaucoup aidé à obtenir plus de points. Nous sommes sur une série incroyable en ce moment ;normalement dans la première moitié de la saison nous étions toujours en train de rattraper notre retard et maintenant nous dominons. Il faut le dire : quand on gagne sept courses sur les neuf premières, c'est de la domination », a-t-il confié à nos confrères de Motorsport.com.

Du jamais vu depuis la période Vettel

Red Bull est, depuis 2013, sur une dynamique impressionnante et pourrait se diriger vers un nouveau titre pilote, voire un nouveau titre constructeur. Le dernier datant du dernier sacre de Sebastian Vettel. Mais pour cela, il est nécessaire de surveiller un paramètre important sur les deux monoplaces.

« La fiabilité est toujours une préoccupation quand vous avez une voiture qui est autant à la limite. Vous le voyez chez Ferrari. Les seuls qui n'ont pas encore connu d'abandon technique c'est Mercedes, mais ils ont dû lever [le pied] pendant certaines courses à cause de problèmes de surchauffe. »

Sur le dernier rendez-vous, Sergio Perez a été contraint à l'abandon après un problème de boîte de vitesses sur sa monoplace. Donc même si les problèmes semblent s'être estompés, ils ne sont pas totalement partis.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut