L'âge d'Alonso, un frein dans la prolongation chez Alpine ?

Quelques jours après le départ confirmé de Fernando Alonso chez Aston Martin 2023, les langues se délient petit à petit. De nouvelles précisions concernant les raisons de la non-prolongation de l'Espagnol dans l'écurie française sont dévoilées.
Logo Mi mini
Rédigé par
Alonso souhaitait un contrat d'une plus longue durée que ce qu'Alpine proposait.
© Motors Inside / Alonso souhaitait un contrat d'une plus longue durée que ce qu'Alpine proposait.
Alpine semblait proche de parapher un nouveau contrat avec le double champion du monde jusqu'à ce que celui-ci annonce son départ chez Aston Martin alors que personne ne s'y attendait.

Apparemment un des facteurs clés de la décision d'Alonso aurait été la durée du contrat. L'écurie de Lawrence Stroll lui proposant un contrat d'une plus longue durée, ici, d'une durée de 3 ans avec des options incluses dans le contrat.

L'écurie française n'était pas prête à s'engager sur une aussi longue durée avec un pilote vieillissant. Alpine souhaitait disposer de plus de flexibilité, au cas où Alonso montrait de moins bonnes performances, moins de rapidité en piste.

Un déclin en fin de carrière



Alors qu'à 41 ans, Alonso ne semblait pas montrer tant de signes de vieillesse ou de fatigue, Alpine insiste sur le fait qu'il y a bien un tournant qui peut se produire dans la carrière du pilote.

Le dirigeant de l'écurie, Otmar Szafnauer est revenu sur la décision d'Alonso, et ce qui lui avait été proposé par Alpine, rappelant que l'âge du pilote ne pouvait pas être négligé dans les négociations.

« C'est toujours dur de prédire le futur. Comme je l'ai toujours dit, si je pouvais prédire l'avenir, je ne serais certainement pas là, mais plutôt à Las Vegas. »

« Nous avons offert un contrat d'une année garantie, plus une autre en option en disant à Fernando, écoute, si l'année prochaine tu es aussi performant, bien sûr que nous allons te garder. Mais je pense qu'il voulait avoir plus de certitudes concernant son futur, indépendamment du niveau de performance de la monoplace. Je pense vraiment que c'était le point central des négociations puisqu'il s'est vu proposé un contrat de deux ans plus une en option, ou trois années plus une en option, ou trois années garanties.»

Alpine dans l'impasse



Szafnauer a déclaré que même les plus grands pilotes de l'histoire, comme Michael Schumacher était évidemment sur le déclin sur sa fin de carrière. « Il y a forcément un moment où quelque chose se produit psychologiquement chez un pilote, et ensuite il n'a plus les mêmes capacités que lorsqu'il était plus jeune. »

« Je pense que c'est ce qui est arrivé à Michael Schumacher. C'est juste de dire qu'à 42 ans, il n'était plus le même pilote qu'à 32 ou 35 ans, et cela arrive à d'autres sportifs également. »

Une chose est sûre, Alpine est dans la tourmente, avec le départ d'Alonso, et le refus de Piastri pour courir au sein de l'écurie française. Otmar Szafnauer va avoir du pain sur la planche pour trouver un pilote à aligner aux côtés d'Esteban Ocon l'année prochaine.

Dernières actus sur Alonso

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut