La McLaren et Ricciardo ne semblent pas compatibles

Après une première saison déjà difficile, Daniel Ricciardo n'a pas su redresser la barre lors de sa deuxième année avec McLaren. Le duel entre les deux pilotes est à sens unique, et presque gênant à observer. 19 points inscrits contre 76 pour Lando Norris. Un départ de l'Australien semble inévitable à la fin de la saison.
Logo Mi mini
Rédigé par
Les deux pilotes McLaren semblent avoir du mal avec la monoplace cette saison.
© McLaren / Les deux pilotes McLaren semblent avoir du mal avec la monoplace cette saison.
L'Australien qui avait permis à McLaren de remporter son premier Grand Prix depuis presque 9 ans semble toujours avoir autant de difficultés à piloter sa McLaren. C'était déjà le cas avant la nouvelle réglementation. En 2021, au même stade de la compétition, il comptait 56 points au compteur contre seulement 19 cette année. C'est lui qui, pour le moment, coûte la quatrième place au championnat des constructeurs à McLaren. Lando Norris a inscrit 80% des points de son équipe.

Comment expliquer les difficultés de Riccardo chez McLaren au cours des deux dernières années ?

Même si la nouvelle réglementation a permis de gros changements, certaines caractéristiques de la MCL35M restent les mêmes. La voiture semble exceller dans les virages à haute vitesse, alors qu'elle perd du temps dans les virages à moyenne vitesse.

A la fin de la saison passée, le directeur technique de McLaren James Key exprimait son désir de traiter les faiblesses de la voiture. Finalement, les deux pilotes McLaren rencontrent les mêmes problèmes, mais ils ne les gèrent pas de la même façon...

Dans un entretien accordé à Autosport avant la trêve estival, Daniel Ricciardo s'est exprimé sur les problèmes rencontrés avec sa voiture : « La réglementation rend la voiture différente, mais l'ADN reste similaire. Certains éléments avec lesquels j'avais du mal l'an passé sont toujours présents sur la voiture de cette année. Je pense que c'est quelque chose que l'on commence à comprendre. Evidemment, j'ai essayé de décrire ce que je ressentais, mais sans vraiment le comprendre. Etait-ce l'aéro, la géométrie ? On commence à comprendre la voiture, et Lando [Norris] s'en plaint aussi d'ailleurs. Mais je pense qu'il est habitué. »

Son coéquipier admet qu'il est dans la même situation que l'année passée avec McLaren : « La voiture est exactement ce qu'il ne convient pas à mon style de pilotage. Ce n'est pas une mauvaise chose. C'est ainsi, et nous devons nous adapter. C'est pour cela que j'ai l'impression de faire du bon travail cette année, compte tenu que ce n'est pas une voiture qui me plaît particulièrement. Cela m'a même surpris de faire un podium à Imola vu les défauts de la voiture. »

Ricciardo a déclaré que de nouveaux problèmes se sont ajoutés sur la voiture cette année : « On va dire que certains problèmes, ou difficultés sont toujours là, mais que d'autres sont apparus qu'on ne comprend pas encore. C'est comme cela que je le ressens, c'est difficile d'avoir une bonne lecture, je pense, et de devenir constant lors des courses. Les variations sur mes temps au tour sont trop élevées et c'est inhabituel. »

« Il y a ce genre de moments où je vais me faire avoir, je me dis que je ne m'attendais pas à ce que la voiture réagisse comme cela dans le virage. C'est toujours difficile de juger ce genre de chose. Il y a toujours des choses que j'essaie d'apprendre avec la voiture, ce n'est pas toujours facile, mais j'ai l'impression qu'on se rapproche. »

Qu'est-ce qui ne fonctionne plus dans le pilotage de Ricciardo ? L'Australien freine plus tôt que les autres pilotes. Lorsqu'il était chez Red Bull ou même Renault, cela lui permettait de conserver plus de vitesse dans les virages, ce qui faisait sa force auparavant.

Ce n'est plus le cas avec la McLaren qui semble souffrir d'un problème de sous-virage que Ricciardo a du mal à gérer. Lando Norris freine plus tard que Ricciardo et gagne du temps sur les virages à faible vitesse, comme à Monaco par exemple. L'Australien apprécie particulièrement les voitures très chargées en aéro, qui conviennent parfaitement à son style de pilotage. Le temps qu'il perdait dans les lignes droites, il était capable de le gagner dans les virages.

McLaren, qui a signé un contrat avec Ricciardo jusqu'en 2023, pourrait décider de le remplacer plus tôt que prévu. Oscar Piastri pourrait en effet prendre le baquet de l'Australien chez McLaren l'an prochain. Le pilote compatriote de Ricciardo a en effet refusé le poste de titulaire chez Alpine la semaine dernière pour remplacer Alonso mais assure qu'il conduira en Formule 1 l'an prochain.

Dernières actus sur Ricciardo

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut