Rencontre avec Boris Penel, Responsable voiture chez MP Motorsport - Episode 2

Vous vous posez souvent la question, comment se passe l'envers du décors en sport automobile?
MotorsInside est allé pour vous à la rencontre du responsable de la la voiture d'Alexander Smolyar chez MP Motorsport en FIA F3.
Dans cette deuxième partie, Boris nous parle de son parcours jusqu'à MP Motorsport.
Logo Mi mini
Rédigé par
Boris Penel à droite lors de la victoire de son pilote Alexander Smolyar à Budapest en 2022
© FiaF3 / Boris Penel à droite lors de la victoire de son pilote Alexander Smolyar à Budapest en 2022
Avant d'intégrer MP en FIA F3, dans quelle autre écurie avez-vous exercé ?

Boris Penel: « J'ai travaillé dans peu d'écurie. J'ai commencer chez DAMS où j'y ai travailler 4 années. Premièrement dans le Championnat GP2 pour 2 années, notamment avec Jolyon PALMER(champion pilote/team) puis avec Pierre GASLY en 2015.
En 2016, l'équipe décide de s'engager en GP3 c'est donc là où j'ai commencer à exercer en qualité de responsable de voiture. J'y ai travaillé 2 années et en parallèle j'étais également 1er mecanicien en Formula E avec Sébastien Buemi et l'équipe E.DAMS (champion pilote/team)

En 2016 et 2017 en double Championnat je partais pour un calendrier de 18 meeting environ par an. »


Le monde de la course faisant rêver beaucoup de jeunes adolescents quel
a été votre cursus pour en arriver là ? (études/stage/...)


B.P. : « J'ai d'abord fait un BAC STI systèmes motorisés.
Ensuite, un BTS AVA après vente automobile.
En parallèle de tout çà, j'ai fait mes stages et job d'été à la concession PORSCHE à Lorient ou ils avaient une écurie de course. Je partais tous les week-end déjà en course dans le championnat VdeV.
Par la suite, j'ai fait une Licence Professionnelle Mécanique de Compétition (LPMC). Elle est la seule et l'unique en France, basée à l'université du Maine au MANS.
Cette licence ne selectionne que 16 candidats(es) par an. Elle est gratuite évidemment mais très sélective. Elle est complétée par un stage d'un mois minimum en angleterre ou j'ai été chez MC LAREN F1 et de 4 mois en immersion complète dans une écurie de notre choix, la où j'ai été retenu par DAMS. »


Qu'auriez-vous envie de dire à ces jeunes qui ont envie de travailler en
compétition automobile ?


B.P. : «Je fais parfois des conférences et rencontres dans des lycées professionnels. Souvent les etudiants(es) ont la certitudes que c'est inaccessible. Je vous assure qu'ils se trompent. Je n'avais aucun lien avec le sport automobile avant que je décide d'en faire mon métier. Mes parents m'ont toujours soutenu mais ne connaissait pas du tout ce milieu. Aujourd'hui ils en sont fans.
C'est un métier passionnant, dur parfois mais je vous assure qu'ils procurent des émotions que peu de métier en sont capables.

De plus il y a du travail. Ce n'est en aucun cas une voie dite "bouchée".
Donc tentez l'expérience ! Venez vivre l'expérience et voyager également !»


L'aboutissement pour vous serez d'intégrer un team F1 ? Et si vous avez
le choix quel équipe souhaiteriez-vous rejoindre ?


B.P. : «Oh dure question ! Tous les hivers je regarde les offres il est vrai.
Cependant c'est encore un choix de vie différents de ces championnats supports de la F1. Le choix de faire carrière en F1 dans les paddocks je précise, pas à l'usine, c'est aussi un choix vie ! Les 22 courses par saison quand on est proche de la voiture et du pilote est un vrai défi. Il faut être au top tout le temps !

La saison dernière on m'a proposé de partir dans une écurie de 2ème partie de tableau. Je l'ai pris au sérieux mais il était peut être un peu trop tôt. »


Avez vous une équipe pour laquelle vous souhaiteriez travailler?

B.P. : «Il n'y a pas d'écurie que je préfère particulièrement. On ne va pas travailler dans une équipe parce qu'on est fan des couleurs ou des pilotes. Ce monde de la F1 va très vite et tout change tout le temps.
Cependant je pense que travailler en F1 serait l'aboutissement de toute cette vie ou nous n'avons pas le temps nécessaire à consacrer à nos familles, amis, afin de les remercier de nous avoir permis d'exercer notre passion au plus haut niveau.»


Vous voyez vous dans ce milieu encore Longtemps?

B.P. : «Difficile à dire, j'apprécie ce monde c'est vrai, donc je ne songe pas à arrêter demain. Je me sens bien dans cette équipe en tout cas. C'est peut être pour cela que je patiente un peu avant d'accéder à la prestigieuse famille de la formule 1.
Si je devais changer de secteur de travail, je pense que je me dirigerai auprès des pilotes. J'apprécie la relation entre pilotes et équipe.»


Que pouvons nous vous souhaitez pour l'avenir?

B.P. : «Je pense que c'est un métier/passion qui nous donne déjà le privilège de se lever la matin avec le sourire. Alors imaginons l'avenir et continuer ainsi et peut être qu'un jour l'opportunité d'une équipe de pointe m'ouvrira la possibilité d'exercer à un niveau encore supérieur à ce que je fais aujourd'hui. »

Merci à Boris de nous avoir fait partager son parcours et son expérience chez MP Motorsport.

Dernières actus sur Interview

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut