Carlos Sainz et George Russell demandent à la FIA de revoir la largeur des pitlanes

Le pilote Ferrari et le Britannique estiment que certaines voies d'accès aux stands sont actuellement trop étroites, mettant en danger les mécaniciens des écuries lors des Grand Prix.
Logo Mi mini
Rédigé par
« Je suis inquiet qu'un jour quelque chose se produise si nous continuons à avoir ces voies de stands étroites », déclare Carlos Sainz.
© Ferrari / « Je suis inquiet qu'un jour quelque chose se produise si nous continuons à avoir ces voies de stands étroites », déclare Carlos Sainz.
Le Grand Prix des Pays-Bas a indéniablement marqué Carlos Sainz. D'abord victime d'un arrêt aux stands complètement raté à cause d'une roue manquante, l'Espagnol a ensuite été pénalisé pour un unsafe release dans la voie des stands, manquant de percuter l'Alpine de Fernando Alonso, mais aussi de renverser un mécanicien McLaren, selon ses propos. Plus tôt, lors de l'erreur terrible de Ferrari, on se souvient que Sergio Perez avait roulé sur un pistolet de serrage abandonné sur la piste de la pitlane en tentant d'éviter la voiture numéro 55.

Des souvenirs qui semblent encore donner des sueurs froides à Carlos Sainz, mais pas pour les raisons que l'on imaginerait. Le pilote se préoccupe surtout pour la sécurité des mécaniciens lors de pareils incidents dans des pitlanes particulièrement étroites, comme à Zandvoort... Et Singapour, la prochaine course du calendrier.

« Nous devons améliorer la sécurité des mécaniciens, parce que nous oublions que ces personnes qui portent des combinaisons et des casques pendant les arrêts aux stands sont au milieu de voitures qui roulent à 80 km/h, et ils sont à quelques centimètres d'incidents et de situations très dangereuses », a déclaré le Madrilène à Motorsport.com.

Carlos Sainz s'inquiète surtout des risques encourus lors des situations sous Safety Car, lorsque les écuries s'empressent de faire passer leurs voitures par la voie des stands. « Je suis inquiet qu'un jour quelque chose se produise si nous continuons à avoir ces voies de stands étroites et qu'il se passe tant de choses, surtout quand il y a plusieurs arrêts au stand en même temps. »

Trouver un compromis



Le pilote Mercedes George Russell, qui est par ailleurs à la tête du GPDA, pense également que la FIA devrait se pencher sur ce problème. « À Zandvoort, c'était clairement trop étroit, et il faut faire quelque chose à ce sujet. Ce doit être assez intimidant pour les gars qui font l'arrêt au stand », déclare le Britannique.

« Quand vous avez une voiture qui arrive à 60 ou 80km/h, et que vous sortez, les pneus sont froids, la voiture donne des coups de pied. Donc dans un circuit comme celui-là, je ne suis pas trop sûr de la solution. Mais nous devons trouver un meilleur compromis », prévient-il.

Plusieurs incidents ont eu lieu par le passé dans des voies de stand considérées comme trop étroites. A Budapest, en 2010, Robert Kubica et Adrian Sutil s'étaient accrochés lors de leur arrêt dans les stands, le Polonais ayant été relâché alors que le pilote allemand arrivait dans son box.

Les pilotes liés à cette info

Dernières actus sur Sainz

Plus d'actualités

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut