Grand Prix des Etats-Unis - Le Top / Flop de la rédaction

Max Verstappen a remporté ce dimanche sa 13ème victoire de la saison, record de Schumacher et Vettel égalé, au terme d'un spectaculaire Grand Prix des Etats-Unis. Voici le Top / Flop de la rédaction.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Sebastian Vettel, ici avec Magnussen, a été l'un des principaux animateurs du Grand Prix des USA
© Haas / Sebastian Vettel, ici avec Magnussen, a été l'un des principaux animateurs du Grand Prix des USA

Le TOP 3 :



1. Vettel sensationnel comme au premier jour



Depuis l'annonce de sa retraite, ce serait un euphémisme que de dire que Sebastian Vettel revit et est pleinement épanouit. Et ce dimanche en a encore été la preuve avec une course pleine de maîtrise.

Parti 10ème sur la grille de départ, le pilote Allemand a profité du grabuge du 1er tour pour se retrouver en 5ème position après un superbe envol.

Après avoir âprement bataillé face à Russell et Pérez sur des monoplaces plus véloces que lui, le pilote Aston Martin a déroulé sa course et sa stratégie pour se retrouver un temps aux commandes de ce Grand Prix au jeu des arrêts aux stands. Après un arrêt désastreux de son écurie, Vettel s'est retrouvé éjecté de la zone des points alors qu'il pouvait légitimement viser le top 6.

Mais le quadruple champion du monde s'est rappelé au bon souvenir de tous en enchaînant les dépassements de première classe, en témoigne sa spectaculaire bataille remportée face à Magnussen à quelques virages du drapeau à damiers.

Un énorme Grand Prix qui lui a d'ailleurs valu le titre honorifique de Pilote du Jour. Mérité !

2. Verstappen, Hamilton et bien d'autres... Le spectacle bien au rendez-vous en terres texanes !



Ce dimanche, les fans de Formule 1 ont été gâté par le spectacle offert par les vingt acteurs de la catégorie Reine ! Le mano-à-mano entre Lewis Hamilton et Max Verstappen, remporté par le Néerlandais, a pimenté un Grand Prix des Etats-Unis haut en couleurs.

Et ils n'ont pas été les seuls acteurs puisque Leclerc et Pérez par leurs remontées respectives notamment ont fait de ce Grand Prix des USA 2022 un bon cru. On en redemande !

3. Alonso imperturbable et plein de panache malgré sa cascade aérienne



Il est vrai qu'on a eu extrêmement peur au vu de la violence du choc entre Fernando Alonso et Lance Stroll. Quand on a été assuré que tout le monde allait bien, on était quelque peu déçu pour les deux protagonistes qui faisait jusqu'alors une course exemplaire. C'était sans compter sur ce diable de Taureau des Asturies !

Reparti le couteau entre les dents avec des pneus neufs, le double champion du monde Espagnol est magnifiquement remonté à la force du poignet jusqu'au 7ème rang... avant qu'une pénalité de 30 secondes post Grand Prix pour un rétroviseur arraché ne vienne gâcher tous ses efforts. Mais tout de même, le panache du pilote Alpine est tout bonnement incroyable !

Le FLOP 3 :



1. La nouvelle désillusion pour Sainz, l'addition commence à être salée



Il pouvait participer grandement à retarder au maximum le sacre promis à Red Bull... Sa course n'aura duré qu'un tour voire même qu'un virage. Auteur d'une très belle pole position le samedi, Carlos Sainz a montré que son niveau était toujours bon et on se prêtait à rêver chez Ferrari d'une bataille pour empêcher la marque autrichienne de triompher ce dimanche.

Las, le pilote Espagnol a totalement manqué son envol et s'est fait harponner par un George Russell trop optimiste au 1er virage. Mais que de points perdus pour le pilote Ferrari ! Il va falloir retrouver rapidement du capital confiance au sein d'une Scuderia décimée.

2. Ricciardo toujours plus loin dans les abysses



On a l'impression de se répéter Grand Prix après Grand Prix. Mais force est de constater que la fin de saison semble infiniment longue pour Daniel Ricciardo. Le pilote Australien, une nouvelle fois éliminé dès la Q1, se battait seulement pendant la course avec... Nicholas Latifi !

Alors que son coéquipier Lando Norris crevait l'écran lors de la fin de course avec le regain de forme d'une McLaren plutôt morose sur cette course, la comparaison interne entre coéquipiers a fini d'achever un Ricciardo au bout du rouleau. Triste fin pour un pilote de ce calibre.

3. Un week-end à oublier côté Français



Que ce fut dur pour nos Français en terres américaines ! Malgré un point décroché grâce à la pénalité de son coéquipier Alonso, Estéban Ocon n'a jamais été en mesure de se battre pour cette zone. Eliminé dès la Q1 le samedi, le Normand s'est élancé des stands après un changement moteur mais ce dernier ne l'a pas beaucoup aidé le dimanche.

Côté Gasly, un début de course solide l'a vu grimper dans le top 10 rapidement avant de voir son rythme s'effondrer et ses gommes s'user à vitesse grand V. Le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 se faisant même dépasser par son coéquipier Tsunoda en fin de course... La galère en somme pour les Frenchies !

Et vous ? Quels ont été vos coup de cœur et reproches du Grand Prix des Etats-Unis ?

Prochaine manche, le Grand Prix du Mexique à suivre dès ce dimanche 30 octobre.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut