Le manque de suspense n'aura pas d'impact négatif sur la F1 prévient Domenicali

F1. Les deux champions du monde de F1 2022 : pilote et constructeur sont connus plusieurs courses avant la fin du championnat cette saison. Bien qu'en 2021 le suspense avait tenu jusqu'à la fin de la saison, Stefano Domenicali n'y voit aucun problème.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le directeur de la F1, Stefano Domenicali avec l'ancien directeur de la communication de la FIA, Matteo Bonciani, désormais chez Pirelli dans le paddock.
© Pirelli / Le directeur de la F1, Stefano Domenicali avec l'ancien directeur de la communication de la FIA, Matteo Bonciani, désormais chez Pirelli dans le paddock.

La F1 attire beaucoup de monde. Les circuits sont pleins à craquer dès le vendredi et les billets se vendent bien. On a vu récemment des records être battus, notamment à Austin avec 440 000 spectateurs sur le circuit en 3 jours. Cela représente à titre de comparaison 6 matchs et demi à guichet fermé du Vélodrome ou 9 matchs à guichet fermés du Parc des Prince en 3 jours seulement.

Motors Inside sans pub ?

Les billets sont quasiments tous vendus et même si la F1 a déjà ces deux champions en 2022, les places ont déjà été reservées par les spectateurs. Stefano Domenicali se veut donc rassurant : « On a pas vraiment de risque lié à si le titre se joue tôt ou non. Les billets ont tous été vendus pour la dernière courses et les chiffres sont très bons. » explique le directeur de la F1 au Wall Street Journal.

Pour Domenicali, les fans font la différence entre les batailles en piste et les victoires. En effet même si Verstappen et Red Bull ont gagné la plupart des courses cette saison, avec déjà 14 succès en 20 courses pour Verstappen, les qualifications étaient plus à l'avantage de Ferrari, donnant un suspens presque à chaque évènement.

« On va donc se concentrer sur les autres batailles du championnat, mais cela fait partie de la course automobile. Les changements de règlementation ont eu un impact très positif sur la perception des courses par les spectateurs et on ne peut pas vraiment se permettre de débattre si une équipe a réussi à dominer tout le monde. Cela ne peut pas être un problème. On a eu ce qu'on voulait, avec des batailles roues contre roues. »

« Je suis confiant que l'an prochain, le suspense ira jusqu'au bout de la saison. » se convainc-t-il.

En 2022, tout le suspense n'est pas perdu. Les batailles pour la place de vice-champion du monde des pilote ou encore pour la 4ème place des constructeurs se poursuivent. Perez et Leclerc sont très proches, tout comme Alpine et McLaren.

« Les équipes se battent pour un classement constructeur qui détermine l'argent qu'ils récupèrent en fonction de leur position. Il y aura donc encore beaucoup de suspense au Brésil et à Abou Dhabi, sans aucun doute. »

L'Europe et le monde rentrent dans une période de crise et de récession. Les tensions auprès de la population pourrait grandement impacter les achats de billets l'an prochain, le divertissement était le premier budget coupé par les familles.

Pourtant, Domenicali ne voit pas non plus la crise financière impacter les finances de la F1 l'an prochain. « On voit déjà beaucoup de préventes achetées sur les places pour les Grand Prix de la saison prochaine et particulièrement en Europe, alors que la crise est grande. On a signé des contrats avec les promoteurs sur le long terme donc ça contribue également à réduire le risque. De ce point de vue, j'ai toutes les raisons d'être optimiste, même si on surveille tout cela. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Stefano Domenicali

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut