Alpine aura un nouveau duo de pilotes en 2023
Tous les magazines

Transferts F1 2023 : Chronologie d'une "silly season" de folie

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Alpine / Alpine aura un nouveau duo de pilotes en 2023

Le marché des transferts pour la saison 2023 de Formule 1 a réservé de nombreux rebondissements. A la fois surprenants et inattendus, les mouvements de pilotes ont tenu en haleine les fans et les observateurs pendant la moitié de la saison. Retour sur la chronologie de ces faits qui vont grandement impacter les grilles de départ des prochaines saisons.

Jeudi 28 juillet 2022 : Sebastian Vettel annonce sa retraite

Quelques jours avant la trêve estivale, le quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel, annonce qu’il mettra un terme à sa carrière à l’issue de la saison 2022. Cette décision ne surprend pas grand monde tant le pilote Aston Martin semble se trouver sur une pente descendante depuis plusieurs années. Par ailleurs, le natif d’Heppenheim se concentre de plus en plus sur des sujets sociétaux et souhaite mener des combats hors des circuits de F1. Membre de l’écurie basée à Silverstone depuis 2021, il ne sera pas parvenu à faire de l’Aston Martin une machine capable de gagner des courses. Sa décision de quitter les paddocks sera le déclenchement d’un improbable enchaînement de rebondissements aussi surprenants les uns que les autres sur le marché des transferts.

Lundi 1er août 2022 : Fernando Alonso signe chez Aston Martin

Au cœur de l’été et au lendemain du Grand Prix de Hongrie qui marque le début de la trêve estivale, une déflagration secoue le monde de la F1. Alors que tout le monde attendait qu’Alonso signe un nouveau bail avec Alpine, c’est finalement dans le baquet laissé vacant par Vettel chez Aston Martin que le double champion du monde ira poursuivre sa carrière. Lassé des tergiversations de sa direction quant à son avenir, Alonso décide de quitter l’écurie qui l’a vu grandir pour tenter un énième pari dans une carrière qui n’en manque pas. Ce transfert fait mal à Alpine qui ne s’attendait certainement pas à voir partir celui qu’elle avait fait revenir en Formule 1 deux ans auparavant. Il s’agit là d’un coup de maître de la part de Lawrence Stroll qui s’attache ici les services d’un leader charismatique, toujours au sommet de son art après plus de vingt ans de carrière dans la discipline.

Mardi 2 août 2022 : Alpine annonce Oscar Piastri titulaire à partir de 2023

Successeur naturel de Fernando Alonso chez Alpine, c’est sans surprise que l’écurie française officialise la titularisation d’Oscar Piastri au lendemain de l’annonce du départ du champion espagnol. Membre de l’Alpine Academy depuis plusieurs années, Piastri a gravi tous les échelons pour devenir titulaire en Formule 1. Champion F3 en 2020 puis F2 en 2021 à chaque fois lors de ses premières saisons dans ces catégories, le pilote australien impressionne par sa pointe de vitesse et sa maturité à seulement 21 ans. Destiné à un grand avenir, Alpine mise beaucoup sur lui pour faire progresser l’équipe dans la hiérarchie.

Mardi 2 août 2022 : Oscar Piastri dément avoir signé chez Alpine

Quelques heures seulement après l’annonce de sa titularisation dans le baquet laissé vacant par Alonso, Oscar Piastri publie un tweet démentant cette information. Dans sa publication, l’Australien se dit surpris par l’annonce d’Alpine et indique même qu’il ne pilotera pas pour l’écurie française en 2023. Un camouflet pour Alpine qui pensait que la succession d’Alonso était réglée comme du papier à musique. Pour les observateurs du sport, la communication de Piastri passe à la postérité. Tourné en dérision par d’autres sportifs et notamment par Alexander Albon pour annoncer sa prolongation avec Williams, ce tweet fait passer Piastri pour quelqu’un doter d’un gros caractère, qui n’a pas froid aux yeux et qui n’hésite pas à ridiculiser un groupe mondial comme Renault aux yeux du monde entier. Au cœur de l’été, le marché des transferts entre alors dans une nouvelle dimension.

Mercredi 24 août 2022 : McLaren annonce la fin de sa collaboration avec Daniel Ricciardo

Quelques jours avant la reprise du championnat à Spa-Francorchamps, McLaren annonce sa séparation d’avec Daniel Ricciardo un an avant la fin du contrat de l’Australien. En difficultés depuis son arrivée à Woking en 2021, Ricciardo n’aura jamais réussi à tenir la comparaison avec son fougueux coéquipier Lando Norris. Malgré une victoire obtenue contre toute attente à Monza lors de sa première saison, le natif de Perth semblait perdu dans sa monoplace, naviguant plus souvent dans la seconde partie du peloton que dans les points. McLaren décide donc de se séparer d’une figure du paddock alors que dans le même temps, des bruits de plus en plus nombreux envoient un autre pilote venu des antipodes chez les Oranges…

Vendredi 2 septembre 2022 : McLaren officialise la signature d’Oscar Piastri

Pile un mois après avoir tourné le dos à Alpine, Oscar Piastri rebondit chez McLaren où il signe un contrat de plusieurs années. C’est à l’issue d’une semaine de délibération du « Contract Recognition Board (CRB) » (Bureau de Reconnaissance des Contrats) que la signature de Piastri est officialisée. Cet organisme de la FIA était chargé de vérifier que le contrat liant le pilote australien à McLaren était bien valide. Dans son compte-rendu, le CRB nous apprend que le contrat de Piastri avec Woking a été signé dès le 4 juillet, soit bien avant l’annonce du départ d’Alonso. Au cours de cette première journée du week-end du Grand Prix des Pays-Bas, une pièce importante du puzzle des transferts vient de trouver sa place. Reste encore à connaître le nom de celui qui s’installera dans le garage voisin d’Esteban Ocon chez Alpine.

Samedi 10 septembre 2022 : Nyck De Vries remplace Alexander Albon dans la Williams à Monza

Une semaine plus tard, le paddock de F1 pose ses valises en Lombardie pour le Grand Prix d’Italie. Consultant pour F1 TV en plus de son rôle de réserviste chez Mercedes, Nyck de Vries s’attendait une nouvelle fois à commenter les performances de Max Verstappen, Charles Leclerc ou Lewis Hamilton dans une cabine de commentateurs. C’était sans compter sur la crise d’appendicite dont est victime le pilote Williams Alexander Albon la nuit précédent les qualifications. Remplaçant au pied levé du pilote thaïlandais, De Vries impressionne. Huitième sur la grille, il confirme en course en ne commettant aucune erreur et en s’adjugeant les points de la neuvième place. Surtout, il domine outrageusement Nicholas Latifi, son coéquipier d’un week-end. Les performances du Néerlandais ne passent pas inaperçues et c’est vers Graz, en Autriche, que s’envole De Vries quelques jours plus tard pour rencontrer un certain Helmut Marko.

Vendredi 23 septembre 2022 : Williams et Nicholas Latifi se séparent

Arrivé chez Williams en 2020, Nicholas Latifi a souvent semblé ne pas avoir le niveau pour courir en Formule 1. Qualifié quasi systématiquement sur les dernières lignes de la grille, le pilote canadien aura grandement souffert de la comparaison avec ses coéquipiers. D’abord avec George Russell pour ses deux premières saisons, puis face à Alexander Albon en 2022. C’est donc sans surprise que l’écurie de Grove annonce que Latifi ne pilotera plus pour elle en 2023. Après celui d’Alpine, c’est désormais un deuxième baquet qui se libère sur la grille.

Samedi 8 octobre 2022 : Pierre Gasly signe chez Alpine

Au cœur du week-end du Grand Prix du Japon, Alpine officialise l’arrivée de Pierre Gasly au sein de l’écurie française. Depuis début août, le baquet jusqu’alors occupé par Fernando Alonso était vacant pour 2023 et plusieurs noms ont tour à tour surgi. D’abord celui d’Oscar Piastri, successeur désigné du pilote espagnol avant son improbable revirement. Puis celui de Daniel Ricciardo pour un retour dans une écurie qu’il a fréquenté en 2019 à 2020. Et dans une moindre mesure Mick Schumacher ainsi que Jack Doohan, membre de l’Alpine Academy. C’est finalement Gasly qui est choisi pour former un duo 100% français à partir de 2023. Pour que le Normand signe chez les Bleus, encore fallait-il qu’AlphaTauri lui trouve un successeur. Et cela semblait être chose faite depuis quelques jours puisque quelques heures plus tard…

Samedi 8 octobre 2022 : Nyck De Vries signe chez AlphaTauri

Le baquet laissé vacant par Pierre Gasly chez AlphaTauri ne sera pas rester vide bien longtemps. Suite aux performances de De Vries à Monza, et au rendez-vous du pilote néerlandais avec Helmut Marko en Autriche, le champion de Formule E 2021 s’engage avec l’écurie de Faenza. A 27 ans, De Vries fait une entrée tardive mais méritée en Formule 1. Longtemps dans le giron de Mercedes, le 16ème pilote néerlandais de l’histoire a souvent été associé à un poste de titulaire dans une écurie motorisée par la marque à l’étoile ces dernières années. A chaque fois devancé par un concurrent, le futur coéquipier de Yuki Tsunoda en a profité pour s’essayer à d’autres disciplines comme l’Endurance et donc la Formule E. C’est finalement dans une écurie propulsée par Honda que De Vries fera ses grands débuts en tant que titulaire la saison prochaine.

Samedi 22 octobre 2022 : Logan Sargeant signe chez Williams… à condition qu’il décroche la Super Licence

Un mois après s’être séparé de Nicholas Latifi, Williams annonce avoir engagé le pilote américain de Formule 2 Logan Sargeant pour le remplacer. Déjà dans les petits papiers de Grove l’été dernier, cette annonce est une demi-surprise, les nouveaux propriétaires américains de l’écurie fondée par Frank Williams souhaitant promouvoir un pilote venu du pays de l’Oncle Sam. La titularisation de Sargeant est cependant conditionnée à l’obtention de la Super Licence par le Floridien. Ce système, mis en place à partir de 2016 impose aux aspirants pilotes de F1 d’avoir 40 points pour pouvoir courir. S’il parvenait à les obtenir lors de la finale du championnat F2 à Abou Dhabi, Sargeant deviendrait alors le premier pilote américain de F1 depuis Alexander Rossi en 2015.

Jeudi 17 novembre 2022 : Haas officialise le remplacement de Mick Schumacher par Nico Hülkenberg

Mick Schumacher n’aura pas survécu à sa deuxième saison de F1. Alors qu’il avait largement dominé son coéquipier Nikita Mazepin en 2021, cela fut beaucoup plus compliqué face à Kevin Magnussen cette saison. Malgré douze points inscrits, ses premiers dans la discipline, le fils de Michael n’est pas parvenu à convaincre Günther Steiner de le conserver une année supplémentaire. C’est un autre allemand qui pilotera au côté du pilote danois en 2023. L’écurie américaine ayant fait le choix de miser sur l’expérimenté Nico Hülkenberg. L’ancien pilote Williams, Force India, Sauber, Renault, Racing Point et Aston Martin partage d’ailleurs plusieurs points communs avec son futur coéquipier. Cette paire d’expérience aura pour mission de faire grimper Haas F1 dans la hiérarchie, elle qui s’est battue toute la saison pour la huitième place du championnat constructeurs.

Dimanche 20 novembre : Logan Sargeant valide sa Super Licence à Abou Dhabi

Il s’agissait du principal enjeu de la dernière course de Formule 2 de la saison. Logan Sargeant allait-il oui ou non valider son ticket pour devenir pilote titulaire chez Williams l’année prochaine. Pour cela, le pilote américain devait terminer parmi les six premiers du championnat. Auteur de deux courses prudentes malgré quelques manœuvres osées, comme son dépassement sur Roy Nissany lors de la course principale, Sargeant termine finalement quatrième du championnat et pilotera donc bien au côté d’Alexander Albon à Grove l’an prochain. Avec cette officialisation, la grille de F1 pour la saison 2023 est désormais complète.

Trois nouveaux titulaires, un retour et quatre départs

2022 aura donc été un grand cru au niveau des mouvements de pilotes sur le marché des transferts. Après près de quatre mois de rumeurs, d’incertitudes et de renversements de situation, les écuries ont finalement réussi à trouver leur bonheur pour leur line-up. La grille 2023 s’en retrouve bouleverser avec pas moins de quatre départs et non des moindre puisqu’on y retrouve un quadruple champion du monde en la personne de Sebastian Vettel, et un multiple vainqueur de Grand Prix avec Daniel Ricciardo. A ces ceux-là s’ajoute Nicholas Latifi et Mick Schumacher.

Dans le sens inverse, deux rookies vont découvrir les joies d’une titularisation en Formule 1. Oscar Piastri, en qui les attentes sont très élevées avec McLaren de par ses performances dans les catégories inférieures, mais aussi suite à l’affaire qui a tant secoué le paddock l’été dernier. Logan Sargeant, sur qui Williams compte pour se rapprocher du milieu du peloton après plusieurs saisons avec deux pilotes aux performances trop hétérogènes.

Nick De Vries se trouve dans une catégorie à part. A 27 ans, le Néerlandais fait une entrée sur le tard en Formule 1. Après plusieurs saisons en tant que réserviste chez Mercedes, plusieurs séances d’essais officielles au volant de monoplaces de différentes écuries et surtout, un Grand Prix terminée dans les points, le compatriote de Max Verstappen peut se targuer d’avoir déjà une petite expérience de la Formule 1. A cet égard, les attentes d’AlphaTauri seront certainement importantes.

Enfin, après trois saisons sur le banc de touche et quelques piges pour pallier les absences de pilotes atteints du Covid en 2020 et 2022, Nico Hülkenberg se voit offrir une seconde chance en Formule 1. Le pilote allemand sait ce qu’il lui reste à faire pour briser son triste record du pilote ayant le plus de départs en Grand Prix sans être monté sur un podium.

La grille de F1 2023



EcuriePiloteNationalité
1Oracle Red Bull RacingMax VerstappenPays-Bas
2Oracle Red Bull RacingSergio PerezMexique
3Scuderia FerrariCharles LeclercMonaco
4Scuderia FerrariCarlos SainzEspagne
5Mercedes-AMG Petronas MotorsportLewis HamiltonGrande-Bretagne
6Mercedes-AMG Petronas MotorsportGeorge RussellGrande-Bretagne
7BWT Alpine F1 TeamEsteban OconFrance
8BWT Alpine F1 TeamPierre GaslyFrance
9McLaren F1 TeamLando NorrisGrande-Bretagne
10McLaren F1 TeamOscar PiastriAustralie
11Alfa Romeo F1 Team ORLENValtteri BottasFinlande
12Alfa Romeo F1 Team ORLENZhou GuanyuChine
13Aston Martin Aramco Cognizant F1 TeamLance StrollCanada
14Aston Martin Aramco Cognizant F1 TeamFernando AlonsoEspagne
15Haas F1 TeamKevin MagnussenDanemark
16Haas F1 TeamNico HülkenbergAllemagne
17Scuderia AlphaTauriYuki TsunodaJapon
18Scuderia AlphaTauriNick De VriesPays-Bas
19Williams RacingAlexander AlbonThaïlande
20Williams RacingLogan SargeantEtats-Unis
    divider graphic

    Les autres magazines

    Tous les magazines

    Dernières actus F1

    Toutes les actualités F1
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    Le site web pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez @motorsinside sur :

    Haut