Qu'attendre du Grand Prix du Brésil ? Les enjeux de la course

Après une course sprint haletante, l'avant-dernière manche de la saison à Interlagos promet, comme toujours sur ce circuit, un beau spectacle en piste. Tour d'horizon des différents enjeux du Grand Prix du Brésil.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Les Mercedes, brillantes lors du sprint, parviendront-elles à confirmer en course ?
© Mercedes / Les Mercedes, brillantes lors du sprint, parviendront-elles à confirmer en course ?

Est-ce enfin le moment de gloire pour Mercedes ?



C'était attendu, elles n'ont pas déçu. Après une séance de qualification particulière, perturbée par la pluie et remportée par l'inattendu Kévin Magnussen, George Russell s'élançait troisième de la course sprint derrière le Danois et Max Verstappen. Lewis Hamilton devait lui se contenter de la huitième position.

Mais dès le départ, les Flèches d'argent ont su se montrer particulièrement véloces avec Russell partant en chasse de Verstappen dès le troisième tour après avoir déposé Magnussen, quand Hamilton se portait déjà au 5ème rang derrière Carlos Sainz.

S'en suit une lutte acharnée entre le double champion du monde, sur des médiums et en panne de rythme, et le jeune Britannique avec une Mercedes jamais aussi brillante que sur ce Grand Prix. Le pole man du Grand Prix de Hongrie parviendra à trouver l'ouverture sur Verstappen pour aller cueillir son premier succès en course sprint et s'offrir la première position au départ du Grand Prix ce dimanche.

Hamilton, quant à lui, est parvenu à doubler un Verstappen en grande difficulté pour terminer au 3ème rang derrière Sainz. Le septuple champion du monde s'élancera toutefois sur la première ligne suite à la pénalité de 5 places infligée à l'Espagnol.

Une première ligne 100% Mercedes, une première cette saison... pour une possible première victoire ? L'écurie à l'étoile n'en a jamais été aussi proche !

Les Red Bull retrouveront-elles du rythme ?



C'est l'autre révélation de la course sprint de ce samedi. Parti deuxième et en tête dès la fin du deuxième tour, on pensait Max Verstappen intouchable alors que celui-ci a fait le pari osé de s'élancer en médiums censés être plus robustes en fin de course. Las, le Néerlandais n'a jamais vraiment eu de rythme et a dû finir par céder aux multiples assauts de George Russell.

Le double champion du monde ne voyait pas la fin de ses peines puisqu'il se faisait attaquer par la suite par Carlos Sainz au premier virage, et vint casser un bout de son aileron avant sur la Ferrari l'obligeant à assurer une modeste 4ème place.

De son côté, Pérez ne s'en sortait guère mieux, lui sur des gommes tendres. Le Mexicain parvint péniblement à ramener sa Red Bull derrière celle de son chef de file sans que ce dernier ne lui offre le point de la 4ème place, en vue de sa bataille pour le titre honorifique de vice-champion du monde.

Il va falloir se ressaisir dans le clan du Taureau Rouge alors que c'est ce dimanche que les points important comptent le plus !

Lire aussi : Grand Prix du Brésil - Pronostics et présentation



Les Ferrari seront-elles à la lutte pour le podium ?



On les oublieraient presque tant leur fin de saison paraît interminables. Les Ferrari semblent être un peu plus en verve à Interlagos que lors du dernier Grand Prix au Mexique. Carlos Sainz a semblé particulièrement à l'aise, mais devra toutefois payé sa pénalité pour changement de moteur. L'Espagnol partira 7ème.

Leclerc, un peu moins en vue, à tout de même finit au 6ème rang juste derrière les deux Red Bull ce qui peut laisser quelques espoirs quant à un éventuel podium du côté de la Scuderia. Ce dernier serait en effet une grande bouffée d'oxygène pour les Rouges après une grosse passe difficile sur les dernières courses.

Alpine parviendra-t-elle à se remettre sur de bons rails après la douloureuse déconvenue ?



Cela a été l'une des grandes animations des premiers tours de roues de cette course sprint, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les actions n'étaient pas glorieuses dans le clan Français !

Pouvant frapper un grand coup face à McLaren après de brillantes qualifications des deux pilotes aux 6ème et 7ème rang, les deux pilotes Alpine n'ont rien trouvé de mieux que de s'accrocher entre eux... par deux fois !

Les deux pilotes sont à blâmer sur les deux actions, mais la seconde fut catastrophique, obligeant Alonso à rentrer aux stands et ruinant le fond plat à l'arrière droit de la voiture d'Ocon pour qui la course de 24 tours allait s'avérer être un enfer.

Relégués désormais aux 17ème (Alonso) et 18ème rang (Ocon), les deux pilotes Alpine vont devoir se retrousser les manches pour faire oublier cette bévue qui pourrait presque passer pour une faute professionnelle. Sans compter que Lando Norris s'élancera 6ème et à l'opportunité de permettre à McLaren de repasser devant l'écurie française pour la 4ème place du championnat Constructeurs.

L'urgence est de mise chez les Bleus !

A quel point la dégradation pneumatique va-t-elle jouer un rôle sur cette course ?



C'est LA question à 1 million d'euros ! Sur une piste évoluant en permanence, lavée vendredi par les averses, le comportement des monoplaces avec les différents composés de gommes sera l'un des facteurs clés de la réussite ou non dans ce Grand Prix.

Après seulement une vingtaine de tours, pneus tendres comme médiums (chez Red Bull) semblait donner des signes de fatigue alors que le pneu dur reste toujours difficile à monter en température et à exploiter.

Les stratèges des différentes écuries ont du pain sur la planche pour trouver à leurs pilotes LA stratégie idéale pour cette course.

Le départ du Grand Prix du Brésil sera donné à compter de 19h, heure française.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut