Mattia Binotto pourrait prendre la porte de sortie chez Ferrari

Ciao Binotto ? Après une saison très décevante chez Ferrari, le team principal de l’écurie italienne, Mattia Binotto, pourrait être remplacé en 2023. Selon la presse italienne, la tension monte chez Ferrari et un nouveau directeur aurait déjà été trouvé.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Mattia Binotto sous les couleurs de la Scuderia Ferrari
© Ferrari / Mattia Binotto sous les couleurs de la Scuderia Ferrari
L’impatience s’intensifie dans la Scuderia Ferrari. L’équipe avait pourtant effectué un excellent début de saison s’offrant deux victoires lors des trois premiers Grand Prix. Toutefois, le tableau s’est ensuite obscurcit. Si ce que l’on pensait être une erreur de parcours pour l’écurie s’est transformée en une normalité, Ferrari a enchaîné les déceptions.

Malchance ou incompétence ?



La question s’est longtemps posée. Dès le Grand Prix d’Espagne, Charles Leclerc est contraint d’abandonner lors du 27ème tour. Un premier abandon mécanique ; son turbo et MGU-H out. À Monaco, ce sont des choix stratégiques décevants pour Leclerc et un arrêt au stand lent pour Carlos Sainz. Mais ça ne s’arrête pas là. En Azerbaïdjan, les moteurs et freins de Leclerc lâchent encore. Le cauchemar ne fait que commencer. Les erreurs de stratégies se multiplient en Hongrie, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Pays-Bas. Alors que l’écurie était au coude à coude avec Red Bull en début de saison, le duel n'est plus. Red Bull a emporté le bras de fer, s’offrant le titre de champion du monde constructeur. Désormais Ferrari doit se méfier de Mercedes qui, suite à son doublé au Grand Prix du Brésil, se rapproche de la deuxième place du championnat constructeur.

Si l’écurie et son team principal n’ont manqué d’assumer leurs erreurs et de prendre leur responsabilité, la frustration de Charles Leclerc s’est enflammée en même temps que celle de John Elkann, président de Ferrari. Le pilote monégasque a souvent souffert des stratégies italiennes alors qu’il s’était montré en grande forme. Cette descente aux enfers serait la raison première de la potentielle poussée vers la porte de sortie de Binotto. D’autant plus que sa présence sur les circuits est devenue rare. Binotto, team principal depuis 2019, était bien absent à Interlagos, pouvant corroborer l’hypothèse de son départ. À Abu Dhabi il sera contraint d’être présent puisqu’une réunion de la Commission F1 s’y tiendra. L’italien également accusé de vouloir tout diriger, n’a gagné que 7 courses sur ses 4 saisons d’exercice.

Un Français pour le remplacer ?



C’est le nom de Frédéric Vasseur, Directeur d’Alfa Romeo et ami proche de Nicolas Todt (ami de Charles Leclerc), qui ressort. 30 ans après Jean Todt, un nouveau Français pourrait être à la tête de la Scuderia en 2023. Pour la Scuderia Ferrari qui court après le titre de champion du monde depuis 15 ans, peu d'autre profils répondent aux exigences. Les noms d’Andreas Seidl, team principal actuel de McLaren, celui de Laurent Mekies, actuel directeur sportif de la Scuderia Ferrari sont également sur entendus.

Attention, ces informations restes des rumeurs.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Pilotes concernés

Haut