Ces innovations Mercedes et Aston Martin seront interdites en 2023

La Formule 1 est la discipline du sport automobile qui repousse les limites. Cependant parfois certaines innovations vont à l'encontre des réglementations. Pour 2023, La FIA va interdire des éléments apportés par Mercedes et Aston Martin cette saison.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Les concepts aérodynamiques radicaux de Mercedes et Aston Martin ne seront pas autorisés en 2023.
© Mercedes AMG F1 / Les concepts aérodynamiques radicaux de Mercedes et Aston Martin ne seront pas autorisés en 2023.
La nouvelle réglementation introduite en 2022 en Formule 1 a donné naissance à des voitures complètement inédites. Ces dernières misent avant tout sur l'effet de sol pour générer de l'appui aérodynamique et sont équipées de pneumatiques 18 pouces. L'on a pu toutefois apercevoir des éléments aérodynamiques qui étaient en opposition avec la philosophie de cette nouvelle réglementation. Elles nuisaient au suivi des voitures avec plus de perturbations aérodynamiques.

L'aileron avant de la W13



Mercedes a apporté de très nombreuses améliorations cette saison pour tenter d'accroître les performances de sa monoplace. Lors du Grand Prix de Miami, l'écurie allemande introduisait un nouvel aileron avant qui avait pour particularité d'avoir des volets poussés vers l'avant avec un angle agressif et l'arrière de la plaque d'extrémité était détaché. Le but était de pouvoir utiliser, une portion plus importante du phénomène de dégagement de l'air qui était moins présent avec ces nouvelles monoplaces.

L'aileron arrière de l'Aston Martin



Aston Martin a progressé cette année en apportant de nombreuses modifications à sa monoplace. Cependant, l'un des éléments utilisés cette saison a animé de nombreux débats. En effet, lors du Grand Prix de Hongrie, l'écurie anglaise a amené un nouvel aileron arrière qui ressemblait fortement à ceux des saisons précédentes. Il y avait presque un angle droit au niveau du point de rencontre entre le plan principal et la plaque d'extrémité. Aston Martin voulait ainsi tenter de générer plus d'appui aérodynamique avec son aileron arrière. Ce concept nuit aux dépassements car la voiture génère plus d'air sale avec cette forme d'aileron arrière.

La sanction de la FIA



La FIA a laissé les deux écuries rouler avec ces évolutions cette saison, mais pour réduire ce phénomène d'exploitation des zones grises elle a décidé d'être plus stricte en interdisant ces deux ailerons apportés cette saison. Nikola Tombazis, le directeur des monoplaces de la FIA, déclare : « Les règles ont changé de différentes manières, à la fois à l'avant et à l'arrière de la voiture, pour mettre fin à ces solutions. »

Le directeur de la performance d'Aston Martin, Tom McCullough, comprend la décision de la FIA, cette dernière ne va pas à l'encontre du développement technique et pousse les équipes à travailler plus pour extraire de la performance.

« Je comprends, notre travail consiste à toujours tirer le meilleur parti des règles et, si elles changent, nous devons nous adapter. »
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut