Mattia Binotto aurait déjà été approché par d'autres équipes en F1

Le directeur de la Scuderia Ferrari Mattia Binotto a démissionné de son poste, a annoncé l'écurie italienne ce mardi. D'autres équipes de Formule 1 auraient fait connaître leur intérêt pour le technicien expérimenté.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Mattia Binotto et Charles Leclerc lors du week-end de Grand Prix d'Abou Dhabi.
© Ferrari / Mattia Binotto et Charles Leclerc lors du week-end de Grand Prix d'Abou Dhabi.
Maintenant que le départ de Mattia Binotto a été officialisé par Ferrari, le directeur de l'écurie ayant posé sa démission après plus de trois ans de bons et loyaux services, l'avenir du Suisso-italien en F1 s'inscrit en pointillé. Il faut dire que Mattia Binotto est présent chez Ferrari depuis pas moins de 28 ans. En quittant la Scuderia, il fait aussi ses adieux à une entreprise dans laquelle il a passé un peu plus de la moitié de sa vie. Et maintenant?

On ne pourra faire que des suppositions, puisque l'annonce de son départ est encore toute chaude. Ce que l'on sait, c'est que le Suisso-italien va désormais entamer une période de "congé de jardinage" - cela signifie qu'il ne se rendra pas au travail pour sa période de préavis, mais qu'il continuera à être payé par Ferrari pendant ce temps. Selon les journalistes de Formula1.com, ce préavis devrait durer plus de six mois.

S'il sera toujours inscrit sur les fiches de paie chez Ferrari, rien n'empêche Mattia Binotto d'offrir ses services à une autre équipe. Plusieurs sources rapportent déjà que des écuries ont manifesté leur intérêt pour le technicien, notamment Aston Martin et Alpine. Selon le site italien Formu1a.uno, quatre équipes auraient des vues sur l'ex-directeur de la Scuderia, dont une « équipe du haut du classement qui pourrait être Mercedes ».

Les rumeurs mentionnent également Audi, une option tout à fait valable alors que le constructeur allemand pourrait bénéficier du leadership et de l'expertise technique de Binotto pour préparer son entrée en F1 en 2026, en tant que motoriste de Sauber, qui remplacera Alfa Romeo sur la grille.

On l'a vu, Mattia Binotto a presque trois décennies d'expérience en sport automobile à son actif. Il a montré qu'il pouvait restructurer efficacement une équipe et en faire évoluer la culture. Quoi qu'on puisse dire des erreurs stratégiques de la Scuderia cette année, sa gestion de la dynamique entre Charles Leclerc et Carlos Sainz a été pour le moins impressionnante. Mais l'histoire retiendra peut-être les mauvaises décisions du Suisso-italien, et son échec à maximiser les performances d'une monoplace rapide et compétitive pendant une grande partie de la saison 2022, avant de s'éteindre comme un feu de paille...
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Pilotes concernés

Haut