Bilan Red Bull 2022 : une domination presque insolente

F1. Red Bull a considérablement dominé cette saison 2022 de Formule 1, une suprématie à l’image de son double champion du monde Max Verstappen. L’écurie autrichienne a pu compter sur une de ses monoplaces les plus performantes de son histoire et d’une stratégie impeccable, personnifiée par sa stratégiste en chef Hannah Schmitz.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Red Bull célèbre sa victoire au Grand Prix du Canada.
© Red Bull / Red Bull célèbre sa victoire au Grand Prix du Canada.

Performance de la monoplace

Motors Inside sans pub ?

Red Bull a fait preuve d’une domination insolente lors de cette saison 2022, symbolisée par la suprématie de Max Verstappen. Le Hollandais a pulvérisé plusieurs records cette année, notamment celui du record de victoires en une seule saison de Formule 1, avec ses 14 succès dès le Grand Prix du Mexique. On devait le record précédent à Michael Schumacher, avec ses 13 victoires obtenues en 2004, et le même nombre décroché par Sebastian Vettel en 2013.

Max Verstappen a remporté plus de victoires en Formule 1 au cours de cette seule saison que Graham Hill, Jack Brabham ou Emerson Fittipaldi au cours de leurs longues carrières, c’est dire à quel point il était dans une autre dimension. Mais ce n'est qu'au cours de la seconde moitié de la saison que l'ampleur de sa supériorité en termes de performances correspond aux statistiques de victoires en course qu'il accumule. Dans la première moitié de la saison, c'était souvent Charles Leclerc qui donnait le ton.

En cause : la supériorité de la Red Bull sur la Ferrari. La courbe ascendante de la Scuderia et la mauvaise pente de la monoplace autrichienne se sont inversées en cours de route, donnant un avantage considérable à l’équipe de Milton Keynes. La RB18 est indéniablement une des monoplaces les plus performantes de la courte histoire de Red Bull Racing, lui permettant de décrocher à la fois le titre des pilotes et des constructeurs pour la première fois depuis 2013. Les nouvelles règlementations de 2022 ont particulièrement bien réussi à l’écurie de Christian Horner. Reste à voir si elle sera capable de maintenir cette suprématie la saison prochaine.

Fiabilité

Cette saison, Red Bull a dû abandonner à cinq reprises. L'année a très mal commencé de ce côté, puisque les deux premiers abandons ont eu lieu au premier Grand Prix, à Bahreïn. À cause d’un problème suspecté sur la pompe à carburant de la RB18, Max Verstappen et Sergio Perez ont perdu de la puissance et ont dû arrêter la course.

Le troisième abandon interviendra pas plus tard que lors du troisième Grand Prix, en Australie, suite à un problème sur la monoplace du champion du monde en titre. On se souvient que l’arrière de sa voiture a soudain pris feu, vraisemblablement à cause d’un problème lié à l'alimentation en carburant de la voiture, encore une fois, selon Christian Horner. Sergio Perez sera la victime des deux autres abandons de la saison, d’abord au Canada, suite à un problème sur la transmission, puis en Autriche, après une collision avec la Mercedes de George Russell.

Si on fait les comptes, on retient donc quatre DNF causés par des soucis techniques, et qui ont surtout eu lieu en début de saison. Red Bull n’a rencontré aucun problème mécanique la seconde moitié de la saison et a donc considérablement amélioré sa fiabilité au fur et à mesure des courses.

Optimisation de la stratégie

C’est ici presque un sans-faute pour Red Bull, alors que les deux autres écuries en tête de classement, Ferrari et Red Bull, ont souffert de nombreuses erreurs de stratégie en course et notamment concernant le choix des pneumatiques. Red Bull doit en très grande partie son succès à sa brillante stratégiste en chef de l’écurie, Hannah Schmitz. C'est elle qui a par exemple orchestré la victoire de Sergio Perez au Grand Prix de Monaco et qui a toujours pris les bonnes décisions pour permettre à Red Bull de prendre une avance considérable sur Ferrari, critiquée pour ses mauvaises stratégies.

La stratégiste en chef de Red Bull, Hannah Schmitz

©Red Bull - La stratégiste en chef de Red Bull, Hannah Schmitz

Max Verstappen doit également sa victoire impressionnante au Hungaroring principalement à Hannah Schmitz. Le Néerlandais est remonté de la 10e place pour décrocher la victoire grâce à une brillante stratégie. L'ingénieure a d'ailleurs qualifié cette victoire comme « l'une des meilleures de la saison ».

Hannah Schmitz a d’ailleurs remporté le prix d’ingénieur de l’année aux World Motorsport Symposium Awards pour ses prises de décision décisives tout en gardant toujours la tête froide. Les juges ont ainsi indiqué avoir été « impressionnés par ses capacités stratégiques et sa capacité à prendre des décisions à la seconde près sous pression ». Hannah Schmitz est par ailleurs la première femme ingénieure à recevoir ce prix.

Duel des coéquipiers

Qualifications : Verstappen 17 - 5 Perez
Courses : Verstappen 17 - 5 Perez

Sergio Perez fait plutôt pâle figure face à Max Verstappen dans la comparaison de leurs performances sur la saison. Le Hollandais a raflé son second titre de champion du monde, avec une avance colossale de 149 points sur son coéquipier, qui a loupé de peu (trois points) la deuxième position au classement, à la faveur de Charles Leclerc.

Max Verstappen remporte la bataille sur tous les fronts : 15 victoires remportées contre seulement deux pour le Mexicain, pour un résultat moyen de 3,5 (en termes de position finale), contre 5,41. Son classement moyen sur la grille de départ est également plus élevé que son coéquipier : 3,41 contre 4,82 pour Perez. Le n°1 chez Red Bull a décroché 7 pole positions, contre une seule pour l’ex-pilote Racing Point.

Le Hollandais a terminé à 17 reprises en meilleure position que le Mexicain, sur 22 courses. Le nombre de podiums remportés lui donne aussi l’avantage, avec 17 podiums contre 11. Max Verstappen prend enfin l’ascendant en termes de tours complétés, à 1271 contre 1183. C’est ce qu’on appelle une victoire à plates coutures…

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut