Bilan 2022 : Qui a remporté les duels entre coéquipiers ?

F1. La saison 2022 terminée, il est l'heure de faire le bilan des duels fratricides entre coéquipiers. Sans surprises, Max Verstappen et Alexander Albon font partie de ceux qui ont le plus dominé leurs équipiers.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les duels entre coéquipiers ont animé cette saison 2022.
© Mercedes / Les duels entre coéquipiers ont animé cette saison 2022.

Red Bull : Verstappen en maître


  • Course : Verstappen 15-4 Perez*
  • Qualifications : Verstappen 18-4 Perez
  • Points : Verstappen 454 – 305 Perez
  • Classement : Verstappen 1er – Perez 3ème

*NB : Seules les courses où les deux pilotes ont été classés sont comptabilisées.

2022, c'était son année : 15 victoires, 17 podiums, un second titre mondial avec 146 points d'avance sur son dauphin, Max Verstappen était intouchable. Le Néerlandais a écrasé une saison où Red Bull possédait la meilleure voiture en course. Numéro 1 bien établi en interne, il n'a pas eu de concurrence de Sergio Perez.

Motors Inside sans pub ?

Le Mexicain a été un numéro 2 efficace, dévoué au service de son leader, même si ce dernier ne lui a pas toujours rendu. Perez termine finalement avec deux victoires et onze podiums : de belles stats qui ne cachent pas la déception d'avoir fini troisième du championnat derrière la Ferrari de Leclerc. Il faudra en faire (beaucoup) plus pour réaliser son rêve d'être champion du monde.

Ferrari : Leclerc s’affirme en numéro 1


  • Course : Leclerc 7-7 Sainz
  • Qualifications : Leclerc 16-6 Sainz
  • Points : Leclerc 308 – 246 Sainz
  • Classement : Leclerc 2ème – Sainz 5ème

Ils apparaissaient comme le duo parfait en 2021 : Charles Leclerc et Carlos Sainz avaient affiché une excellente entente et un niveau proche pour leur première saison ensemble. Pourtant, en 2022 l'écart s'est creusé, et Leclerc a montré qu'il pouvait s'affirmer comme le numéro 1 que Ferrari nécessite. Auteur d'un début de saison canon, il a même cru pouvoir lutter pour le titre, jusqu'à ce qu'il enchaîne les erreurs (de sa part et surtout de son équipe).

Malgré une amère deuxième place au championnat, le Monégasque a outrageusement dominé son coéquipier. Carlos Sainz (une victoire et neuf podiums) a surtout montré ses limites en qualifications face à un Leclerc supersonique (neuf poles, record de la saison). En 2023, Sainz devra mieux apprivoiser sa monoplace pour espérer concurrencer réellement son coéquipier.

Mercedes : Russell tient tête à la légende


  • Course : Hamilton 9-11 Russell
  • Qualifications : Hamilton 12-10 Russell
  • Points : Hamilton 240 – 275 Russell
  • Classement : Hamilton 6ème- Russell 4ème

Après le cruel dénouement de la saison 2021, on se demandait dans quel état mental allait arriver Lewis Hamilton en 2022. Le Britannique était associé à George Russell, débarqué pour prendre la succession de Valtteri Bottas. Le septuple champion du monde n'a pas tardé à montrer qu'il n'avait rien perdu de sa motivation en signant un podium dès sa première course à Bahreïn.

Mais à l'inverse de Bottas, George Russell a démontré qu'il avait ce qu'il fallait pour tenir tête à Lewis Hamilton. Monstrueux de régularité (15 tops 5 sur les 16 premières courses), l'ancien de Williams a même signé sa première victoire au Brésil en fin de saison. Il termine 35 points devant un Hamilton malchanceux en début de saison, et montre qu'à 24 ans, l'avenir lui appartient.


Alpine : Serré et tendu jusqu'au bout


  • Course : Alonso 8-8 Ocon
  • Qualifications : Alonso 13-9 Ocon
  • Points : Alonso 81 – 92 Ocon
  • Classement : Alonso 9ème - Ocon 8ème

On attendait beaucoup d'Alpine en 2022, et l'écurie française a répondue présente en prenant la quatrième place du championnat. Mais avec aucun podium, Alpine n'a pas pu prétendre à viser plus haut. Solides et solidaires en 2021, Esteban Ocon et Fernando Alonso ont vécu une saison bien différente.

Toujours proches en terme de performance, les deux pilotes ont vu leur relation se dégrader au fil de la saison, pour arriver à un point de non-retour. Sur la piste, Esteban Ocon termine une place devant son coéquipier au classement, mais le double champion du monde a joué de malchance, malgré quelques coups d'éclats (au Canada notamment).

McLaren : Norris trop seul


  • Course : Norris 14-4 Ricciardo
  • Qualifications : Norris 19-3 Ricciardo
  • Points : Norris 122 – 37 Ricciardo
  • Classement : Norris 7ème - Ricciardo 11ème

Il ne faut rien enlever à l'excellente saison de Lando Norris, mais le jeune Britannique n'a pas eu l'adversité escomptée. Daniel Ricciardo a traversé 2022 comme il avait traversé 2021 : comme un fantôme, le coup d'éclat de Monza en moins. Norris l'a largement dominé, que ce soit en course comme en qualifications, marquant près de quatre fois plus de points. Chez McLaren, il n'y a pas eu match.

Alfa Romeo : Bottas en professeur du rookie Zhou


  • Course : Bottas 10-3 Zhou
  • Qualifications : Bottas 13-9 Zhou
  • Points : Bottas 49 – 6 Zhou
  • Classement : Bottas 10ème - Zhou 18ème

Les chiffres paraitraient durs pour beaucoup de pilotes, mais Guanyu Zhou a pourtant réalisé une première saison encourageante. Le Chinois avait face à lui un pilote d'expérience et double vice-champion du monde en Valtteri Bottas. Le Finlandais a joué son rôle de leader, ramenant des points à Alfa Romeo, tandis que Zhou, lui, a appris et s'est montré tout de même assez performant en qualifications. Le duo sera de nouveau associé en 2023, et pour sa deuxième saison en F1, le Chinois devra faire encore mieux pour rivaliser avec Bottas.

Aston Martin : Vettel un cran au-dessus


  • Course : Vettel 9-8 Stroll
  • Qualifications : Vettel 13-7 Stroll
  • Points : Vettel 37 – 18 Stroll
  • Classement : Vettel 12ème - Stroll 15ème

Aston Martin a vécue deux saisons en une. D'abord très loin en début de saison, l'ex-Racing Point a rebondi pour bien mieux performer en seconde partie d'année. A ce compte là, c'est Sebastian Vettel qui s'en est le mieux tiré en dominant Lance Stroll en qualifications comme en course.

L'Allemand, tout juste retraité, a même marqué le double de points du Canadien, montrant qui était le numéro un chez Aston Martin. Stroll, lui, a réalisé une saison très moyenne, et ne termine que quinzième du championnat.

Haas : Schumacher, la déception


  • Course : Magnussen 6-10 Schumacher
  • Qualifications : Magnussen 15-7 Schumacher
  • Points : Magnussen 25 – 12 Schumacher
  • Classement : Magnussen 13ème - Schumacher 16ème

37 points pour Haas, c'est une très belle saison pour l'écurie américaine, si loin derrière en 2021. Le retour de Magnussen s'est averé payant et le Danois a rapporté deux tiers des unités de son équipe. Très solide en qualifications, il a aussi globalement dominé son coéquipier en course surtout en première partie de saison où la voiture était compétitive.

Le manque de développement a certes fait régresser les performances des deux pilotes, mais Mick Schumacher a globalement déçu. Le jeune Allemand n'est entré que deux fois dans les points en 22 courses : un bilan famélique à côté des six entrées de Magnussen. Cette seconde saison en Formule 1 en demi-teinte lui aura coûté sa place chez Haas.

AlphaTauri : Gasly toujours numéro 1


  • Course : Gasly 8-5 Tsunoda
  • Qualifications : Gasly 13-9 Tsunoda
  • Points : Gasly 23 – 12 Tsunoda
  • Classement : Gasly 14ème - Tsunoda 17ème

AlphaTauri, neuvième du classement, est une des grandes déceptions de la saison. La petite soeur de Red Bull n'a jamais trouvé les clés pour performer et n'a inscrit que 25 petits points. Pierre Gasly, habitué aux coups d'éclats, a passé une saison terne, englué dans le peloton, mais il a tout de même largement battu son coéquipier, Yuki Tsunoda.

Le Japonais a montré de belles choses, et des progrès par rapport à sa première saison, mais son manque de constance a eu raison de ses chances de battre son coéquipier. A l'expérience, Gasly a marqué près de deux fois plus de points, et a battu Tsunoda en qualifications, comme en course.

Williams : Albon écrase Latifi


  • Course : Albon 13-1 Latifi
  • Qualifications : Albon 18-4 Latifi
  • Points : Albon 4 – 2 Latifi
  • Classement : Albon 19ème - Latifi 20ème

Comme attendu, il n'y a pas eu match chez Williams. Alexander Albon, de retour en Formule 1 après un an de pause, a martyrisé Nicholas Latifi. Le Canadien a malheureusement montré qu'il n'avait pas le niveau pour la Formule 1. Malgré les six petits points ramenés par l'écurie de Grove, Albon a sans cesse battu son coéquipier en course et en qualifications. Une maigre consolation pour les deux derniers pilotes du classement.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut