AlphaTauri a le potentiel pour revenir dans le peloton

F1. Pierre Gasly va entrer dans une autre dimension en 2023, il pilotera pour un constructeur pour la première fois de sa carrière. Après 6 saisons dans le giron Red Bull, le pilote français va découvrir l’écurie Alpine. Toutefois, malgré une saison 2022 décevante avec AlphaTauri, il estime que l’équipe de Faenza pourrait se mêler à la lutte dans le haut du milieu de peloton dès 2023.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Après une saison décevante en 2022, AlphaTauri peut redresser la barre en 2023 selon Gasly
© Alpha Tauri / Après une saison décevante en 2022, AlphaTauri peut redresser la barre en 2023 selon Gasly

AlphaTauri a connu une véritable désillusion en 2022, l’équipe sortait de deux saisons encourageantes marquées par une victoire et une 6ème place au championnat constructeur, mais n’a pas su rivaliser avec les écuries du milieu de plateau tout au long de la saison.

Motors Inside sans pub ?

Dès les premiers Grand Prix de la saison 2022, l’AT03 a semblé en retrait et peu performante. Un phénomène qui s’est accentué tout au long de la saison avec des qualifications difficiles et peu de bagarres en piste. Pierre Gasly est frustré de ne pas avoir pu exploiter pleinement le potentiel de sa monoplace. Cela est principalement dû à un poids trop important qui a dégradé les performances de l’ AlphaTauri selon le pilote français.

« Je pense que la voiture avait du potentiel. Mais ce qui nous a aussi fragilisé c’était le fait que nous étions bien au-dessus du poids minimum toute la saison. On parle de quelques dixièmes de seconde au tour. Nous n'avons pas réussi à nous débarrasser de cet excès de poids. » a déclaré le normand à Auto Motor und Sport.

Le pilote normand voit du potentiel en son ancienne équipe et estime qu’elle pourrait se battre dans le haut milieu de peloton pour 2023. En effet, selon lui, l’équipe de Faenza dispose de toutes les ressources nécessaires pour recoller au groupe de tête du milieu de plateau. L’instauration du cap budgétaire et la répartition du temps de soufflerie en fonction de la place au championnat du monde des constructeurs faciliteront le développement d’AlphaTauri durant la saison 2023.

« L’ équipe à ce qu'il faut pour conduire dans la première partie du milieu de tableau. Comme cela avait été le cas en 2021. Là, nous avions la voiture pour être cinquième du championnat du monde. C'était à l'époque la première saison de Yuki Tsunoda en Formule 1. Si cela avait été sa deuxième et s'il avait réalisé la performance de 2022, nous aurions certainement terminé cinquièmes. C'est pourquoi je vois le potentiel. Les gens sont là, les structures sont en place. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut