Honda le partenaire moteur logique pour Andretti/Cadillac en F1

Le président de General Motors, Mark Reuss, a précisé au moment de l'annonce de la collaboration de Cadillac au projet F1 d'Andretti Global, qu'un accord à déjà été conclu avec un fabricant de moteur F1 actuel. Honda semble être la meilleure option au vu des liens entre les deux constructeurs.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Honda motoriste de Cadillac F1 ?
© Honda / Honda motoriste de Cadillac F1 ?
« Surprise », c’est probablement le mot le mieux adapté pour qualifier le communiqué publié hier par Andretti Global s’engageant avec Cadillac pour postuler à une arrivée commune en Formule 1.

Passé l’effet d’annonce, et la réponse plutôt réservée de la FOM (Formule One Management) face à l’enthousiasme généralisé, la question sur le moteur de cette possible 11ème équipe se pose.



Si General Motors voulait développer son propre groupe motopropulseur F1 à partir de 2026, la date limite d'enregistrement est désormais passée. Ce qui a entre autres décuplé l’étonnement de cette annonce.

Lors de celle-ci, le président de GM, Mark Reuss, a précisé qu'un accord a déjà été conclu avec un fabricant de moteurs de F1 actuel pour utiliser son unité de puissance dans un premier temps.

« Nous avons un accord signé avec un fournisseur d'unités de puissance pour commencer », a-t-il déclaré. « Et puis à mesure que nous avançons, nous apportons également une grande partie de notre expertise pour créer des choses pour l'avenir. »

Michael Andretti a par la suite ajouté : « Ce sera plus une collaboration, je pense, avec un autre fabricant. »

Honda l’option la plus logique



Après avoir annoncé son retrait de la catégorie reine fin 2021, Honda a tout de même continué une collaboration technique moteur avec Red Bull Racing. Plus récemment, la marque nippone a révélé qu’elle s'était inscrite auprès de la FIA pour pouvoir produire une unité de puissance pour la réglementation 2026. Tout en précisant qu’elle était en ouverte à laisser d’autres équipes renommer ses produits sur les prochaines années, comme le fait déjà le marque de la boisson énergisante.

Par ailleurs, Cadillac et Honda entretiennent de bons liens depuis longtemps dans le secteur automobile et quand on interroge Mark Reuss sur la possibilité d’un partenariat en F1, il répond : « Sur la partie EV, nous avons évidemment un partenariat important avec Honda. Nous sommes également en concurrence avec Honda dans des séries comme IndyCar. Nous avons donc ce respect et cette relation naturelle, ce qui n'est pas du tout problématique. Nous en reparlerons ultérieurement. »

Renault, toujours lié à Andretti ?



La marque française désireuse de fournir à nouveaux des moteurs à d’autres équipes du plateau avait au moment du Grand Prix d’Emilie-Romagne 2022, entamé des discussions par le biais de Laurent Rossi (directeur général d’Alpine) avec Michael Andretti sur la fourniture du V6 turbo hybride en cas d’arrivée en Formule 1. Reste à confirmer que cela est toujours ouvert pour le constructeur français.

En attendant d’en savoir plus sur l’engagement officiel de ces deux grands noms du sport automobile américain, Michael Andretti n’a pas attendu pour commencer à recruter.
« Nous avons fait beaucoup d'embauches », a-t-il indiqué. « Nous avons déjà pas mal de personnes qui travaillent pour nous. […] Nous avons embauché les principaux ingénieurs. Alors oui nous sommes très avancés. Nous avons déjà embauché notre directeur technique, et nous l'annoncerons également plus tard.  »
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut