Le calendrier fixé à 23 courses

La Formule 1 a confirmé mardi que la saison allait définitivement comporter 23 courses. Exit donc la Chine, qui souhaitait récupérer sa date au calendrier un peu plus tard dans la saison.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
La Chine va encore devoir attendre avant de retrouver sa place parmi les étapes de la F1.
© Red Bull Content Pool / La Chine va encore devoir attendre avant de retrouver sa place parmi les étapes de la F1.
La saison 2023 n'avait pas commencé que son calendrier relevait déjà du casse-tête. Pour cause : le Grand Prix de Chine avait été annulé, à cause des restrictions liées à la politique désastreuse de zéro-covid. Puis, la contrée chinoise a souhaité revenir dans la saison.

Le record de 24 manches ne sera pas battu, puisque l'étape d'Extrême-Orient ne sera ni rajoutée ni remplacée cette saison. C'est ce qu'a confirmé la F1 sur son site officiel, lundi, à deux mois du lancement de la saison.

Pour remplacer la Chine, des pourparlers avaient été entamés avec Portimao, qui avait accueilli la catégorie reine en 2020 et 2021. La France aurait pu aussi revenir en conséquence, mais ni l'un ni l'autre pays ne figureront sur les étapes du championnat.

Le championnat comportera tout de même un programme chargé : sur les 23 épreuves, avec deux fois trois courses en trois semaines : le premier triple header sera étendu du 21 mai au 4 juin, en passant par Imola, Monaco et Barcelone, le second du 22 octobre au 5 novembre, avec Austin, Sao Paulo et Las Vegas.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut