Après la confusion du titre de Verstappen au Japon, le règlement va changer

Après la confusion qui a entouré l'obtention du titre de Max Verstappen lors du Grand Prix du Japon en 2022, la FIA va s'atteler à modifier le règlement. Il est question de distance parcourue en course.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Verstappen sur le podium au Grand Prix du Japon.
© Red Bull Content Pool / Verstappen sur le podium au Grand Prix du Japon.
Max Verstappen a remporté son deuxième titre de F1 à Suzuka l'année dernière dans la confusion la plus totale. Une annonce tardive due à la pénalité de cinq secondes infligée après la course à son dauphin Charles Leclerc pour avoir coupé la chicane et pris l'avantage dans le dernier tour.

La rétrogradation de Leclerc à la troisième place a donné à Verstappen une avance inattaquable au classement, mais même le pilote Red Bull n'était pas sûr de la situation, car lui et son équipe avaient eu l'impression que tous les points n'allaient pas être attribués en raison de la course raccourcie.

Une distribution des points en fonction de la distance parcourue



Des interrogations qui ont eu lieu à cause du changement de réglementation effectué après le fiasco du Grand Prix de Belgique 2021. De nouvelles règles avaient été formulées sur les exigences de distance pour la distribution des points. Désormais, le vainqueur d'une course ayant parcouru moins de 25% de distance de course, obtiendrait six points. Pour celles comprises entre 25% et 50%, le vainqueur obtiendrait 13 points, pour les courses dépassant 50% mais inférieur à 75%, 19 points. Enfin, tout ce qui était au-dessus de 75% serait le barème standard.

En se fiant à ce nouveau barème, lors du Grand Prix du Japon qui s'était déroulé sur 28 tours soit un peu plus de 52% de la distance totale, la plupart des observateurs avaient déduit que Verstappen obtiendrait 19 points pour sa victoire, Sergio Perez obtenant 14 pour le deuxième et Leclerc 12 pour le troisième.

Cependant, le libellé exact des règles de la FIA stipulait que les points ne seraient limités que pour les courses suspendues et non redémarrées. C'est pourquoi tous les points ont été distribués au Japon alors qu'il arrivait sous le drapeau à damier après trois heures.

Christian Horner lors du Gala FIA 2022 avec le trophée de champion des constructeurs
© FIA / Christian Horner lors du Gala FIA 2022 avec le trophée de champion des constructeurs


En décembre dernier lors du Gala des prix FIA, le président Mohammed Ben Sulayem avait eu un échange avec le patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner, après avoir commenté la "confusion" au Japon.

« Vous avez dit que le Japon était controversé (sic) – non. On a rejeté la faute sur la FIA, mais ce n'est pas la FIA qui a fait les règles, ce sont les équipes qui ont fait les règles, et nous les avons mises en œuvre », avait-il répliqué au directeur autrichien.

La rédaction de la réglementation étant à la charge de la FIA, le nouveau directeur Steve Nielsen va prochainement modifier le contenu en vue de la saison 2023, a affirmé le président de la Fédération.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Pilotes concernés

Haut