Faites partie de l'équipe

Nous avons toujours privilégié la qualité de nos contenus et le confort de lecture. Pour aider notre rédaction accréditée FIA et ne plus voir de publicités, abonnez-vous

Voir les avantages
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Stefano Domenicali analyse le début de saison

F1. Stefano Domenicali, le PDG de la F1, s’est exprimé en marge du Grand Prix de Bahreïn, l’occasion pour lui de revenir sur les sujets qui font l’actualité de ce début de saison.

Logo Mi mini
Rédigé parPar
Pour Stefano Domenicali, Ferrari doit travailler sur ses points faibles pour progresser.
© Motors Inside / Pour Stefano Domenicali, Ferrari doit travailler sur ses points faibles pour progresser.

Dans une interview pour le média italien Sportmediaset, le PDG de la F1 a été interrogé sur un bon nombre de thèmes qui agitent les discussions depuis les essais hivernaux.

Red Bull loin devant, mais peut-être pas pour longtemps

Red Bull a pris un très bon départ en finissant la course inaugurale aux deux premières places. L’équipe autrichienne semble rouler seule en tête pour le moment. Toutefois, selon l'Italien, le titre est loin d’être en poche.

« Le rythme très important que nous avons vu de la part de Red Bull inquiète les autres, mais d'après mon expérience, je dis qu'il faut être très prudent. Nous l'avons vu l'année dernière lorsque, après trois courses, il y avait une Ferrari en grande forme, avec beaucoup de points d'avance, et que tout le monde disait que la saison était terminée.

Mais les choses se sont passées différemment. Red Bull a prouvé sa force sur le terrain, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des contraintes importantes. L'année dernière, Red Bull a dû payer une pénalité liée au non-respect du budget cap, ce qui ne manquera pas d'avoir un effet lors du championnat du monde qui vient de commencer. Je pense que la première phase de la saison est importante pour comprendre jusqu’où cet écart de performance de Red Bull peut durer. L'histoire de la Formule 1 nous apprend à être très prudents. Chaque course est différente, la seule variable est Max Verstappen qui est dans un mode très difficile à battre. »

Ferrari en difficulté

En tant qu’Italien, Stefano Domenicali connaît la passion que suscite la Scuderia. Si l’écurie n’a pas connu le début de saison idéal, il estime qu’avec beaucoup de travail rien n’est perdu.

« Ferrari a toujours été une référence en Italie et c'est tout ce dont nous avons besoin ! Cependant, la dimension du monde de la Formule 1 a changé : d'autres équipes et d'autres pilotes ont grandi.

Il est clair que lorsqu'on parle de Ferrari en Italie, on parle de l'équipe nationale que tout le monde acclame et que tout le monde doit soutenir, mais la concurrence est très forte. Dire "nous sommes Ferrari" ne suffit plus. Il faut travailler sur les points faibles pour grandir sans entrer dans la dimension typiquement italienne de l'émotivité.

Ce n'est qu'avec de la détermination que l'on peut se sortir de situations difficiles. Après une seule course, vous ne pouvez pas être émotif, vous devez rester concentré et garder la tête baissée en essayant de résoudre les problèmes. D'après ce que j'ai vu au cours des deux jours d'essais à Sakhir, tous les éléments pour être confiant sont réunis cette année. »

Son œil sur les pilotes

À propos de Max Verstappen…

« La clé du succès de Max Verstappen est qu'il est différent des autres et qu'il n'a pas besoin d'imiter qui que ce soit. Je me souviens que Kimi Räikkönen était lui-même : d'un point de vue relationnel, il n'inspirait certainement pas la sympathie, mais il était très populaire dans le monde entier.

Verstappen a une force qui lui est propre, c'est un pilote de Formule 1 et il ne pense qu'à la Formule 1. Je pense qu'il a grandi par rapport à il y a quelques années, quand il était un pilote beaucoup plus impétueux. Maintenant, c'est un pilote qui ne fait presque pas d'erreurs et qui reste totalement concentré sur ce qu'il fait. »

À propos de Charles Leclerc…

« Si la frustration entre dans la dimension mentale d'un grand athlète... il y a d'autres problèmes. Je pense qu'un grand athlète, précisément dans ces moments-là, doit avoir la personnalité pour être un point de référence au sein de l'équipe.

Charles sait que ce sont d'importantes années décisives pour lui : il doit s'attendre à ce que l'équipe mette à sa disposition la meilleure machine possible, mais en même temps, il ne peut se permettre aucune erreur, sinon le problème s'aggrave.

C'est une phase très importante pour l'avenir de Charles. Il doit être très pragmatique, car gagner avec Ferrari est quelque chose d'extraordinaire et les autres équipes ne peuvent pas lui donner une chance de se battre pour la victoire. Pour l'instant, Leclerc doit travailler comme une force motrice au sein de l'équipe. »

À propos de Fernando Alonso…

« Alonso n'est pas une surprise pour moi, je le connais très bien et s'il a une voiture qui lui permet d'espérer un résultat sportif... c'est toujours un pilote très fort. C'est l'élément le plus intéressant qui ressort de la première course de l'année. »

À propos de Lewis Hamilton…

« Si nous regardons Hamilton à l'âge de Verstappen [...] eh bien, il était un Lewis totalement différent de ce qu'il est aujourd'hui. En grandissant et en devenant un champion de plus en plus important et gagnant sur la piste, il a changé en tant que personne parce qu'il voulait apporter certaines valeurs dans la discussion qui sont très importantes pour lui. À cet égard, la Formule 1 est déjà une plateforme inclusive et ouverte à la discussion sur les questions et les valeurs qui tiennent à cœur à Lewis. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Stefano Domenicali

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut {{code_js_copier_url}}