Le PDG d'Alpine nuance les déclarations sur le "second pilote" Ocon

F1. Laurent Rossi est revenu sur des propos tenus en 2021 au moment de l'arrivée d'Esteban Ocon dans l'équipe française. Le PDG d'Alpine avait déclaré que le pilote français "n'est peut-être pas un champion du monde garanti, mais au moins un excellent deuxième pilote".

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ocon sur la grille de départ au Grand Prix de Bahreïn 2023.
© Motors Inside / Ocon sur la grille de départ au Grand Prix de Bahreïn 2023.

Après une année sabbatique forcée, Esteban Ocon est parvenu, en 2020, à retrouver un baquet de titulaire chez Alpine, alors nommé Renault. En recherche de stabilité, le grand patron de la marque, Laurent Rossi, lui a alors fait signer un contrat de trois ans en 2021.

Motors Inside sans pub ?

« Il n'y a pas de mystère sur le fait que j'ai très vite essayé de faire en sorte qu'Esteban [Ocon] se sente à l'aise dans l'équipe », indique Rossi, faisant référence au fait que la carrière du pilote en Formule 1 n'a jamais été linéaire. Avant cela, on lui disait, « c'est tout, c'est fini, c'est la fin de la route avec nous et tu dois trouver un autre emploi l'année prochaine », ajoute le PDG.

Dans le même temps, l'attractivité de l'écurie basée à Enstone n'était pas, d'après le patron français, au plus haut. « Pour être honnête, personne ne voulait venir chez Alpine, soyons clairs, donc c'était le meilleur pilote que nous pouvions avoir », confie le Français.

« J'ai toujours dit qu'Esteban était au moins un très bon deuxième pilote. Tout le monde a interprété cela de différentes manières », a-t-il poursuivi.

Par la suite, il a tenu à préciser la nature exacte de ses propos. Selon lui, il indique qu'il est possible d'avoir dans une équipe deux pilotes sans qu'une hiérarchie ne soit mise en place entre eux.

« Mais quand je dis cela, c'est comme s'il n'y avait pas de pilote un et de pilote deux chez Ferrari, mais je suis presque sûr que beaucoup de gens pensent qu'il y a un numéro deux. Il n'y a pas de hiérarchie chez Mercedes, et pour être honnête, il est difficile de savoir qui est le numéro deux. Et je pense qu'Esteban, quelle que soit la personne en face, peu être numéro 1 ou numéro 2 », conclu Laurent Rossi.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Laurent Rossi

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut