Ocon a vécu la pire course de sa carrière et espère voir son vrai potentiel à Djeddah

Alpine a vécu une course en demi-teinte à Bahreïn. Si Gasly a réalisé une belle opération, Ocon, lui, a dégringolé à cause de multiples pénalités. L’écurie française veut se racheter dès ce week-end en Arabie Saoudite.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Ocon après le Grand Prix de Bahreïn
© Motors Inside / Romain Mathon / Ocon après le Grand Prix de Bahreïn
Parti neuvième sur la grille de départ, rien ne s’est déroulé comme prévu pour Esteban Ocon qui qualifie ce Grand Prix comme « probablement la pire course » de sa carrière en F1

« Ce fut probablement la pire course de ma carrière en Formule 1 à ce jour, compte tenu de la façon dont tout s'est déroulé dimanche. Malheureusement, elle a été compromise dès le début avec l'infraction à la grille de départ et à partir de là tout s'est dégradé. Le plus important est d'apprendre de nos erreurs et de faire en sorte qu'elles ne se répètent pas. L'équipe et moi-même allons progresser ensemble et c'est pourquoi nous attendons avec impatience la course de Djeddah. » confie t-il

De son côté, Pierre Gasly est heureux de sa course mais ne cache pas une certaine déception autour de la performance globale de son équipe.

« Dans l'ensemble, j'ai été assez satisfait [à Bahreïn], en particulier le dimanche pour passer de la dernière à la neuvième place et ramener des points à la maison. Je sais qu'il y a encore beaucoup à faire de ma part et de la part de l'équipe, car nous n'avons pas encore atteint 100 %. » déclare t-il pour le site officiel de la Formule 1.

« C'est pourquoi nous avons également quitté Bahreïn avec une certaine déception, car tout n'a pas fonctionné et il est important de tout mettre en place pour s'assurer que nous obtenons la meilleure performance possible. J'ai apprécié mes débuts sous les couleurs d'Alpine, toute l'équipe est si talentueuse et motivée pour réussir et je suis impatient de voir ce que nous pouvons réaliser lorsque nous exécuterons un week-end de course plus fluide. »

Corriger les erreurs de Bahreïn



Un week-end plus fluide. C’est justement ce que veut Otmar Szafnauer, patron de l’équipe, a quelques heures de s’envoler pour l’Arabie Saoudite où se déroule la deuxième course de la saison.

« Il est important de se rappeler que nous n'en sommes qu'à la première course de la saison et qu'il nous en reste 22. Nous n'avons parcouru qu'un seul circuit avec la voiture à pleine capacité, il y a donc beaucoup plus à venir et beaucoup plus à apprendre et à développer. Notre rythme de course semble meilleur que notre rythme au tour, donc nous savons que la baisse de carburant est un point clé que nous devons améliorer. Esteban a fait du bon travail pour atteindre la Q3, tandis que Pierre doit encore apprendre à placer les pneus dans la bonne fenêtre pour maximiser les performances sur un tour. Nous allons nous serrer les coudes et travailler dur en tant qu'équipe pour nous hisser plus haut sur la grille, » affirme le patron d'Alpine dans un communiqué.

« Le circuit de Djeddah certainement excitant pour les pilotes. Il est rapide, il y a peu de temps pour se reposer, il ne pardonne pas par endroits et c'est probablement le circuit de rue le plus excitant du calendrier. Il sera donc intéressant de voir les voitures sur un circuit différent et de voir où nous nous situons. Des changements ont été apportés à Djeddah cette année afin d'améliorer la visibilité des pilotes sur la piste, il sera donc important de comprendre les réactions des pilotes sur ces changements. 

J'aimerais que l'équipe réalise un bon week-end, sans erreur opérationnelle, et que les deux voitures soient bien placées dans les points. L'équipe est déterminée à faire une bien meilleure course à Djeddah et c'est formidable de voir la motivation de tout le monde pour améliorer les performances, »
conclu t-il.
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Pilotes concernés

Haut