Haas, accusé d'avoir envoyé du matériel à la Russie, dément

F1. Le groupe Haas avait été accusé mardi de continuer à faire affaire avec la Russie. Dans un communiqué publié ce jeudi matin, l’entreprise dément ces allégations.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'écurie de Formule 1 avait dû rouler sans sponsor russe durant les essais hivernaux de Barcelone alors que la guerre venait tout juste d'être déclaré l'hiver 2022
© Haas / L'écurie de Formule 1 avait dû rouler sans sponsor russe durant les essais hivernaux de Barcelone alors que la guerre venait tout juste d'être déclaré l'hiver 2022

Le réseau de télévision public américain, PBS, a récemment diffusé un reportage affirmant que Haas Automation, maison mère de l’écurie de F1, continuait de vendre des pièces et machines à l’armée russe, en violation des réglementations américaines. L’entreprise de Gene Haas s’est empressée de nier de telles accusations.

Motors Inside sans pub ?

« Le rapport affirme qu'au moins "18 expéditions ont été effectuées vers la Russie directement par Haas pour une valeur de 2,8 millions de dollars entre le 4 mars et le mois d'octobre de l'année dernière". Il s'agit là d'un mensonge complet, puisque Haas n'a effectué aucune vente ou expédition directe ou indirecte vers la Russie après le 3 mars 2022, » affirme le communiqué.

Haas Automation, constructeur de machines-outils, est le géant mondial dans ce domaine. L’entreprise exporte ses produits à l’international, y compris en Russie. Avant la guerre, elle collaborait ainsi avec la société présente en Russie et au Biélorussie, Abamet Management, un partenariat auquel Haas a mis fin dès mars 2022.

Haas assure par ailleurs que ces sociétés restent « contractuellement tenues de se conformer à toutes les réglementations américaines applicables en matière de contrôle des exportations et de sanctions. Haas a mis en œuvre, depuis des décennies, un programme complet de conformité en matière d'exportations et de sanctions qui prévoit des contrôles supplémentaires et d'autres vérifications afin de s'assurer que toutes les machines ou autres articles vendus par Haas ne sont exportés, réexportés ou transférés qu'en pleine conformité avec la loi américaine, y compris en s'assurant que les machines ne sont fournies qu'à des clients finaux autorisés, et uniquement pour des utilisations finales autorisées. »

Enfin, l’entreprise a tenu à réaffirmer son soutien envers le peuple ukrainien en ajoutant qu’elle avait fournit « au distributeur de Haas en Ukraine et à ses clients ukrainiens une livraison accélérée des machines fabriquées par Haas. Ces machines, ainsi que les machines Haas fournies précédemment, soutiennent directement et indirectement les efforts de l'Ukraine pour se défendre contre l'invasion injustifiée de la Russie. »

Rappelons d’ailleurs que l’équipe s’était séparée de son pilote Nikita Mazepin dès le début de l’invasion, avant même que les athlètes russes soient interdit de participer aux compétitions internationales. Elle avait également mis fin à son contrat avec son sponsor-titre Uralkali.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut