Nous soutenir

Motors Inside lance ses abonnements à partir de 4€ / mois, sans engagement. Depuis toujours, nous privilégions la qualité et le confort de nos visiteurs.

0 publicité = 0 revenu.

Pour nous soutenir et nous aider à nous rendre sur les Grand Prix afin de vous proposer du contenu exclusif et de qualité, soutenez-nous.

Découvrir
nos abonnements

Alpine estime qu'il faut étudier la question de la pénalité de la grille de départ

Après le chaos du week-end dernier concernant la pénalité de Fernando Alonso, Alpine estime qu’il faut revoir la règle du placement sur la grille de départ.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Alpine souhaite que la règle de bon positionnement sur la grille soit revue
© Alpine / Alpine souhaite que la règle de bon positionnement sur la grille soit revue
Les directeurs des dix écuries et les membres de la FIA doivent ce réunir ce jeudi afin de discuter des ambiguités qui ont entouré la pénalité de Fernando Alonso lors du dernier Grand Prix.

C’est déjà la deuxième fois cette saison qu’une voiture reçoit une pénalité pour avoir mal respecté le placement sur la grille puisque Esteban Ocon en avait fait les frais lors de la course d’ouverture à Bahreïn. Il avait ensuite reçu une deuxième pénalité pour ne pas avoir purgé correctement la première.

Ce dimanche, Aston Martin a échappé de peu à la même sanction alors qu'elle aurait mal respecté sa pénalité. Le vérin arrière ayant été jugé comme étant entré en contact avec la monoplace d'Alonso avant que les cinq secondes ne soient écoulées. Finalement, la FIA a pourtant décidé que cette situation n’était pas considérée comme "travailler sur la voiture".

Alan Permane, directeur sportif d’Alpine, estime ainsi qu’il faut revoir cette règle

« La nôtre était juste. Nous étions quatre dixièmes trop rapides (en travaillant sur la voiture), donc nous n'avons rien à redire là-dessus. » a t-il déclaré pour Speedcafe.

« Ce qui semble un peu draconien, si je puis dire, c'est ce nouveau règlement concernant l'endroit où la voiture doit s'arrêter sur la grille de départ. Personne n'est avantagé par le fait d'avoir 10 centimètres de plus d'un côté ou de l’autre. »

A géométrie variable ?



Il a, par ailleurs, mis en avant que les pilotes sont incapables de voir comment est placé leur voiture par rapport aux lignes.

« Dans une voiture, les pilotes ne peuvent pas voir ces lignes. Ils peuvent les voir lorsqu'ils arrivent, mais lorsqu'ils s'en approchent, elles disparaissent. C'est pourquoi je trouve que c'est un peu dur et inutile.

Esteban a dit qu'il s'était concentré toute la semaine [après ce qui s'est passé à Bahreïn], mais il a dit qu'il était arrivé sur la grille et qu'il n'avait aucune idée de l'endroit où il se trouvait. »


Quant au fait que la seconde pénalité d’Alonso ait été annoncée alors que la course était terminée, Permane juge qu’il « devrait y avoir une règle selon laquelle les pénalités doivent être déclarées dans un certain nombre de tours ou quelque chose comme ça. »

La réunion de demain apportera des précisions.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Donnez la bonne réponse à ce test anti-robot.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Passionnés

Motors Inside c'est :
- 15 déplacements sur des Grand Prix / saison,
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité, sans publicité.

Découvrir
nos abonnements

Pilotes concernés

Haut