Piastri "surpris" que l'incident avec Gasly ait causé autant de dommages

F1. Après avoir offert à McLaren, sa première entrée en Q3 de la saison au Grand Prix d'Arabie Saoudite, Oscar Piastri a tout perdu au départ, suite à un contact avec Pierre Gasly.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Piastri a connu deux premières courses en F1 compliquées.
© Mclaren F1 Team / Piastri a connu deux premières courses en F1 compliquées.

En rejoignant l'écurie McLaren, l'Australien de 21 ans, ne s'attendait probablement pas à connaître, pour ses débuts en F1, deux premières courses aussi compliquées et une MCL60 loin d'être au rendez-vous sur le plan de la performance.

Motors Inside sans pub ?

Deux courses et aucun point

Qualifié 18e à Bahreïn, il fut contraint, en course, d'abandonner à cause de problèmes électroniques.
Deux semaines plus tard, à Djeddah, Oscar Piastri a connu une bonne entame de week-end, parvenant à hisser sa monoplace dans le dernier carré (8e) quand son coéquipier, Lando Norris, ne passa pas le cap de la Q1 (19e).
Malgré cette belle performance, le lendemain, il perdit rapidement l'avantage de sa position sur la grille, avec un contact en sortie du deuxième virage au départ avec le Français Pierre Gasly.

Piastri dut passer par la voie des stands pour changer son aileron avant endommagé. Et comme si cela ne suffisait pas, Norris, c'est aussi retrouvé affecté par la collision après avoir heurté plusieurs débris de la voiture de son voisin de garage, et du également passé aux stands.

Au final, même si les deux pilotes terminent la course, l'équipe anglaise repart une nouvelle fois sans le moindre point, Piastri ralliant l'arrivée en P15 et Norris en P17. Des performances qui ont entraîné la séparation de McLaren et de son directeur technique, James Key.

Piastri donne sa version de l'accident

Après Grand Prix de Djeddah, Piastri n'a pas caché que les dégâts rencontrés dans le premier tour l'ont étonné.

« Je pense que ce n'était vraiment qu'un incident du premier tour, au virage 1 », a commenté Piastri. « Le contact était vraiment minime, donc j'ai été honnêtement assez surpris d'avoir des dégâts. Mais oui, c'est dommage. »

« Le reste de la course a été raisonnable. J'ai acquis une bonne expérience en apprenant à utiliser la batterie à la fin, avec les dépassements et d'autres choses de ce genre. J'étais content de voir la fin de la course. »

Le champion de F3/F2 a par la suite été interrogé sur la possibilité que l'équipe marque des points sans ce contact au premier tour. Il souligne, qu'il est difficile de dire où se situait le rythme de McLaren par rapport aux autres.

« Je ne suis pas sûr à 100 %, pour être honnête. Je ne suis pas sûr que notre rythme ait été très bon. Je pense que faire 49 tours avec les pneus durs n'est pas très bon pour le rythme de la course ! »

« Nous devrons nous asseoir et regarder ce qu'il en est. »

Oscar Piastri et Lando Norris figurent, pour l'instant, aux dernières places du championnat du monde pilotes.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut