Toto Wolff ressent un manque sans Niki Lauda chez Mercedes

F1. Le triple champion du monde occupait le rôle de directeur non-exécutif chez Mercedes. Lors de son passage, il a réussi à calmer et remobiliser ses troupes quand la situation était tendue.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Niki Lauda a remporté six titres constructeurs avec Mercedes.
© Mercedes / Niki Lauda a remporté six titres constructeurs avec Mercedes.

Depuis presque quatre ans, la casquette rouge la plus célèbre de la F1 n'est plus portée. Elle est seulement exposée sur le mur des casques radios. Et une étoile rouge, symbolique, permet de se souvenir de Niki Lauda. Juste apposée sur la livrée de la Mercedes W14.

Motors Inside sans pub ?

Décédé en 2019, Niki Lauda était un génie de ce sport. Sur et en-dehors de la piste. Triple champion du monde dans les années 70 et 80, il a prouvé qu'il était l'un des meilleurs pilotes du monde. Puis, de 2012 à 2019, il a occupé le poste de directeur non-exécutif au sein de l'écurie allemande.

Ici, il a été à l'origine de coups de génie. C'est lui qui a eu le flair et le tact pour recruter Lewis Hamilton, en 2013. C'est ce même homme qui a su remettre les pieds sur terre au Britannique et son ancien coéquipier, Nico Rosberg, quand ces deux se disputaient la couronne mondiale.

Tragiquement disparu à l'âge de 70, à quelques jours du Grand Prix de Monaco, Niki Lauda a laissé un vide dans le garage Mercedes. C'est le sentiment, du patron de l'équipe, Toto Wolff. « Niki a manqué toutes ces années parce qu'il a toujours réussi à ramener les choses à l'essentiel », a expliqué l'Autrichien au site de la F1.

« Je dois toujours penser à ce qu'il aurait dit et quelle position il aurait pu avoir. Nous avons bien travaillé ensemble dans le sens que parfois une simplification excessive peut vous conduire directement à des résultats. »

« Mais il y avait évidemment beaucoup de nuances, car c'est un sport technique, donc peut-être que mon rôle était de le traduire cela de manière à ce que nous puissions réellement l'exécuter dans la conception de la voiture. »

En huit ans au sein de l'équipe basée à Brackley, celui qui était surnommé l'Ordinateur est parvenu à tout rafler : cinq titres pilotes avec Lewis Hamilton, un autre avec Nico Rosberg ainsi que six titres constructeurs. De quoi remplir son armoire à trophée comptant déjà ses trois couronnes et ses 25 victoires.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut