Les équipes auront un "moteur" en plus dans leur quota, dès cette saison 2023

F1. A la suite de la commission de la FIA qui s'est tenue dimanche, un communiqué a fait savoir que les équipes avaient demandé à avoir un moteur alloué en plus dès cette saison.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ici le moteur de l'A523 de l'Alpine Renault
© Motors Inside / Ici le moteur de l'A523 de l'Alpine Renault

Dans le but de réduire les coûts, les équipes ont des limitation de moteur à utiliser sur une saison mais pas seulement. Cela concerne également les boîtes de vitesse ou les batteries par exemple.

Motors Inside sans pub ?

En 2023, les moteurs sont composés de plusieurs éléments dans un "groupe motopropulseur" : le moteur à combustion interne (ICE), le turbocompresseur, le moteur à récupération de l'énergie cinétique (MGU-K) et le moteur de récupération d'énergie thermique (MGU-H).

L'ensemble de ces éléments sont limités à trois sur les 23 courses de la saison 2023. En cas d'utilisation de nouveaux éléments, des pénalités étaient prévues et comme on a pu le voir l'an dernier venait rendre la compréhension de la grille de départ très difficile.

Afin de permettre une plus grande marge de manœuvre, l'ensemble des équipes et la FIA se sont mis d'accord pour avoir un élément en plus pour chaque élément du groupe motopropulseur.

Le communiqué explique : « Des propositions visant à augmenter le nombre d'éléments de l'unité de puissance ont été discutées lors de la réunion, avec l'approbation d'augmenter le nombre d'éléments du moteur à combustion interne (ICE), du turbocompresseur, du MGU-H et du MGU-K pour 2023 uniquement de trois (3) à quatre (4). »

A noter que les autres éléments qui se voient imposer des limitations, dont la batterie, l'échappement ou le boitier ECU, ne sont pas concernés.

Le règlement technique et sportif a donc été modifié en conséquence et s'appliquera donc également à la saison prochaine.

Après seulement trois courses cette saison, certaines équipent avaient déjà utilisé deux éléments pour le bloc moteur. C'était le cas de Ferrari avec Sainz et Leclerc, susceptibles donc rapidement de se voir sanctionnés. C'est également le cas Lando Norris sur McLaren ou Nyck De Vries sur AlphaTauri.

Cette nouvelle allocation permet donc à ces pilotes de respirer un peu plus.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut