Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

McLaren en sait plus sur les faiblesses de sa F1 2023

F1. L'écurie estime que le circuit de Miami a confirmé une caractéristique indésirable de sa voiture 2023, Lando Norris et Oscar Piastri ayant tous deux du mal à trouver le rythme.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La MCL60 de Norris à Miami
© McLaren / La MCL60 de Norris à Miami

McLaren estime que sa voiture de Formule 1 MCL60 2023 a souffert des conditions de faible adhérence rencontrées sur le circuit du Grand Prix de Miami. L'équipe de Woking n'a pas répondu aux attentes pour la saison 2023, alors qu'elle visait à l'origine une quatrième place au championnat des constructeurs en terminant la course floridienne en fond de peloton.

Les premières places du classement sont actuellement occupées par quatre équipes - Red Bull, Mercedes, Ferrari et Aston Martin, McLaren n'occupant que la cinquième place du classement des constructeurs, ex-aequo
avec Alpine. Cependant, les octuples champions du monde des constructeurs ont eu du mal à être performants, et leurs 14 points actuels ont été accumulés principalement lors du Grand Prix d'Australie, qui s'est déroulé dans le chaos et les drapeaux rouges.

Les améliorations apportées à Bakou ont permis de meilleures qualifications et un meilleur rythme de course, ce qui semblait annoncer une amélioration des performances, mais la dernière course, à Miami, a fait retomber l'équipe sur terre. Aux États-Unis, l'équipe a été éliminée dès la séance des Q1 et n'a pas pu progresser en course, Lando Norris et Oscar Piastri terminant 17e et 19e.

La faible adhérence, gros point noir de McLaren

Interrogé sur la baisse de performance, le directeur de l'équipe McLaren, Andrea Stella, a souligné les difficultés de la voiture dans des conditions de faible adhérence. « Je pense qu'une tendance se dessine. Cette tendance est que lorsque l'adhérence est élevée, notre voiture gagne en compétitivité », a répondu Stella. « Nous pensons que cette tendance est liée au fait que plus l'adhérence est faible, plus il faut passer du temps sans freiner et sans accélérer. C'est une situation dans laquelle notre voiture ne fonctionne pas très bien. »

« Lors de la EL2, l'adhérence a atteint son maximum, non seulement parce qu'il était plus tard dans la journée, mais aussi parce que le ciel était couvert et que les températures étaient basses. La voiture était beaucoup plus heureuse et les pilotes pouvaient attaquer. » Lando Norris s'est distingué lors de cette séance en se classant 6e.

« Si vous attaquez au freinage, vous minimisez cette phase au milieu du virage dans laquelle vous utilisez les freins en simultané avec l'accélérateur, et vous gagnez immédiatement en compétitivité. Si l'on regarde Bakou, par exemple, avec le nouveau tarmac de cette année, l'adhérence était élevée et dans toutes les sections où l'on peut freiner fort, les virages courts comme les virages 1 et 2, nous étions compétitifs. Nous n'avions que très peu de temps où les pilotes n'avaient ni à freiner, ni à accélérer. »

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Miami

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut