Pourquoi les pilotes font un tour de chauffe en F1 avant le départ ?

F1. Avant chaque départ de Grand Prix, les pilotes parcourent le circuit à vitesse réduite pour réaliser un tour de chauffe. Mais quelles sont les utilités de celui-ci ?

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le tour de formation est un moment de réglages des F1 en vue du départ
© Red Bull / Le tour de formation est un moment de réglages des F1 en vue du départ

Un tour de chauffe, aussi appelé tour de formation, permet aux pilotes de préparer la voiture dans l'optique de prendre le meilleur départ possible. Plusieurs manœuvres sont ainsi effectuées.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Découvrir comment est la piste

Pour venir sur la grille de départ, les pilotes font presque un tour entier, voire, peuvent même en faire deux, du moment qu'ils arrivent à se placer à l'heure sur la grille de départ. Cependant ce tour se déroule au moins 45 minutes avant le départ du Grand Prix. Entre temps, les conditions météorologiques et donc les conditions sur la piste peuvent beaucoup varier. Ainsi, faire un tour de chauffe permet d'appréhender les conditions de piste réelles, quelque minutes avant le vrai départ.

Faire chauffer les pneus

Pour prendre le meilleur départ, les pilotes doivent garder de la chaleur dans leurs pneus. C'est pour cela qu'on les voit faire plusieurs zigzags durant le tour de formation. Les monoplaces de Formule 1 sont construites pour fonctionner au mieux sous certaines contraintes. Pour avoir de l'adhérence et des performances optimales, les pneus doivent être dans une plage de température spécifique car par rapport aux vitesses auxquelles ces véhicules sont censés bien fonctionner, le tour de formation d’une course de F1 est très lent, ce qui signifie que les pneus des voitures ont tendance à refroidir à faible vitesse.

Si les pneus deviennent trop froids, le pilote risque de ne pas prendre un bon départ, ce qui pourrait affecter le résultat de la course. Pour les pilotes de F1, chauffer les pneus et préserver la chaleur des pneus sont extrêmement importants. Faire osciller la voiture de gauche à droite à des vitesses modérées aide à maintenir la chaleur des pneus, ce qui maintient le caoutchouc souple et garantit que les pneus ont plus d'adhérence (de grip) au début de la course.

Nettoyer les pneus

La gomme utilisée dans les pneus de Formule 1 est particulièrement “collante”, et de ce fait, lors du tour de formation avant que les pneus n’atteignent leur température idéale, ils ont tendance à ramasser beaucoup de débris du circuit de course. Les graviers, le sable et la saleté de la piste, ainsi que de minuscules fragments de caoutchouc des courses précédentes, peuvent venir se coller sur les pneus. Les zigzags permettent également d'éliminer au maximum ces petits débris pour éviter aux pilotes de trop glisser au moment du départ.

Pour brûler du carburant

Les voitures de F1 sont des machines hautes performances conçues pour atteindre des une vitesses élevées, et leurs performances sont fortement influencées par leur poids. Un pilote de F1 peut brûler du carburant avant la course qui lui a été calculé par l’équipe technique en faisant des accélérations soudaines pendant le tour de formation. Cela lui donnera le meilleur début de course possible car perdre un peu d’essence permet à la voiture d’accélérer plus vite en début de course puisqu’elle est plus légère. Selon le règlement de la FIA, une Formule 1 ne peut embarquer
que 110 Kg d'essence au maximum pour un Grand Prix.

Synchroniser la boîte de vitesses

La boîte de vitesses est un élément important sur une Formule 1 puisque c'est cet élément de transmission, qui envoie la puissance du moteur aux roues. Il faut donc "apprendre" à la boîte de vitesse le régime moteur des changements de vitesse. Pendant le tour de formation, les pilotes passent tous les rapports et peuvent insister sur une vitesse si elle ne se passe pas correctement (les pilotes sont généralement prévenus par leur ingénieur à la radio). En Formule 1, les boîtes de vitesse possèdent huit rapports et une marche arrière.

Reconnaitre le circuit

Même si le tour de formation est effectué à une vitesse assez faible, il permet aux pilotes de reconnaitre les points de freinage importants sur le circuit, la trajectoire à suivre en course et s'assurer qu'il n'y a aucun danger présent. Des reconnaissances de pistes sont également programmées le jeudi, avant le début des essais libres du vendredi, pour permettre aux pilotes et aux ingénieurs de se familiariser à nouveau avec le circuit et d'en analyser certaines zones.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut