Cauchemar à Monaco pour Sergio Pérez : « Tout s'est mal déroulé »

F1. Tandis que Max Verstappen a gagné le Grand Prix, la course de Sergio Pérez à Monaco était un réel naufrage. Retour sur un week-end particulièrement compliqué pour le Mexicain.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Week-end cauchemardesque pour Pérez à Monaco
© Red Bull / Week-end cauchemardesque pour Pérez à Monaco

Surnommé le roi des rues, Sergio Pérez arrivait avec de grands espoirs à Monaco. Ayant gagné à Djeddah et à Bakou cette saison et vainqueur en titre du Grand Prix de Monaco, le Mexicain avait toutes les raisons de croire que la Principauté serait le circuit lui permettant de réduire l'écart sur son coéquipier au championnat pilote. Finalement, arrivé avec 14 points de retard, Pérez concède 39 unités sur son coéquipier en quittant Monaco.

Motors Inside sans pub ?

Le week-end cauchemardesque de Pérez commençait dès les qualifications. Un peu en dessous de son voisin de garage depuis les Essais Libres, l'ancien pilote Racing Point commettait une erreur d'inattention lors de la Q1 et venait écraser ses deux suspensions gauches dans les barrières de Sainte-Dévote. Un crash le samedi est particulièrement déplorable à Monaco, un circuit où dépasser est plus ardu que sur n'importe quel autre circuit du calendrier. Le pilote Red Bull était ainsi condamné à commencer le Grand Prix le dimanche en dernière position tandis que son coéquipier s'élançait de la pole position. Deux voitures de la même équipe, mais deux situations drastiquement différentes.

S'arrêtant très tôt dans la course, Pérez se trouvait bloqué pendant longtemps derrière l'Aston Martin de Lance Stroll. Humilié en se voyant se prendre un tour par Verstappen à la mi-course, le Néerlandais rendait en réalité une faveur à son coéquipier. En effet, Stroll, en laissant passer Verstappen, laissait la fenêtre ouverte à Perez pour qu'il le dépasse. Le Mexicain tentait de dépasser le Canadien par l'extérieur de la Chicane. Les roues des deux pilotes rentraient en contact pour s'élever à quelques centimètres dans les airs. Pleinement de retour sur le bitume, le dauphin du championnat, frustré, décidait de couper le virage pour dépasser Stroll, estimant que ce dernier ne lui avait pas laissé assez de place. De façon assez surprenante, la direction de course ne revenait pas sur cet incident.

La direction de course n'avait pas besoin de bloquer les progrès du pilote Red Bull, celui-ci allait mettre le bâton tout seul entre ses roues en rentrant en collision avec l'arrière de la voiture de Magnussen. Cassant son aileron avant, les dépassements de Pérez étaient effacés brutalement par cet incident. Ce dernier ressortait de la pitlane de nouveau en fond de peloton.

Malgré l'arrivée de nuages menaçants dans le ciel monégasque, la pluie n'a pas été salvatrice pour Pérez qui a joué le rôle de labo pour Verstappen lorsque Red Bull lui a demandé de chausser les nouveaux pneus maxi pluie. Agonisant, le Mexicain se faisait une petite frayeur dans le complexe de la Piscine et paissait à quelques millimètres de la correctionnelle avant d'être rappelé au stand et de terminer la course à une lointaine 16ème position.

C'est un Sergio Pérez très succinct qui s'est livré sur sa piètre performance : « C'est probablement un de mes pires week-ends en Formule 1. Tout s'est mal déroulé et nous en avons payé le prix. »

Sur des terres qui lui ont donné faveur dans le passé, Pérez s'est montré loin du niveau de Verstappen sur le Rocher. Alors que son coéquipier semblait intouchable, le pilote qui arbore le numéro de course 11 a probablement commis le même nombre d'erreurs. C'est exactement le genre de weekend que Perez ne doit pas répliquer si celui-ci souhaite réellement s'imposer comme un candidat au titre. Heureusement pour lui, la saison est encore longue pour se racheter.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut