Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

McLaren conteste la pénalité de Lando Norris au Grand Prix du Canada

F1. McLaren défend son pilote Lando Norris en contestant la décision des commissaires de lui infliger une pénalité de 5 secondes pour ce qu'ils qualifient de "comportement antisportif" lors du Grand Prix du Canada.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lando Norris avait reçu 5 secondes de pénalité lors du Grand Prix du Canada.
© Motors Inside / Alexis Perrin / Lando Norris avait reçu 5 secondes de pénalité lors du Grand Prix du Canada.

Vendredi, au Grand Prix d'Autriche, McLaren a déposé une requête de "droit de révision" concernant la décision des commissaires d'infliger une sanction à Lando Norris pour ce qui a été qualifié de "comportement antisportif" lors du Grand Prix du Canada.

Après l'incident provoqué par George Russell, entraînant l'intervention de la voiture de sécurité en raison de débris sur la piste suite à sa collision contre le mur, McLaren a donné l'ordre à Oscar Piastri et à Norris de rentrer aux stands pour changer de pneus. Ce dernier a été accusé d'avoir intentionnellement ralenti pour créer un écart suffisant et permettre une double entrée aux stands.

Par conséquent, Norris s'est vu infliger une pénalité de cinq secondes et a terminé hors des positions donnant droit à des points, à la 13e place. De son côté, Piastri a franchi la ligne deux places devant lui.

"Nous pouvons confirmer que l'équipe de Formule 1 de McLaren a déposé une pétition pour un 'droit de révision' concernant l'article 14.1.1 du Code sportif international de la FIA, sur la décision des commissaires d'imposer une pénalité de 5 secondes à Lando Norris pour 'comportement antisportif' sous voiture de sécurité lors du Grand Prix du Canada 2023", a déclaré l'écurie de Woking peu après les qualifications vendredi

Réponse dimanche matin en Autriche

"Nous soutenons pleinement la FIA et les commissaires, et nous leur faisons confiance lorsqu'ils accomplissent une tâche difficile. Nous comprenons que les commissaires doivent prendre des décisions dans un laps de temps court, en analysant des scénarios complexes et souvent avec des informations partielles et de nombreux éléments à prendre en compte", continue McLaren, avant d'ajouter : "Au Canada, nous avons été surpris par la pénalité et incertains quant à la justification de la décision. Nous avons parlé aux commissaires immédiatement après la course pour comprendre les raisons de la pénalité."

"Après cet examen minutieux et approfondi, nous pensons qu'il existe suffisamment de preuves pour introduire un 'droit de révision' auprès de la FIA, ce que nous avons fait", termine McLaren. L'audience devant les commissaires de la FIA doit avoir lieu dimanche matin à 9h30.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Canada

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut