Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Combien de temps dure un passage dans la voie des stands en F1 ?

F1. Lors d'une course de Formule 1, les pilotes doivent tous s'arrêter au stand au moins une fois. Un arrêt qui fait perdre en moyenne 20 secondes par courses mais qui peut être plus ou moins court selon les circuits et la configuration de la voie des stands.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
L'arrêt au stand en Formule 1 dure en moyenne une vingtaine de secondes.
© Motors Inside / L'arrêt au stand en Formule 1 dure en moyenne une vingtaine de secondes.

La voie des stands et l'endroit où les pilotes peuvent rencontrer des mécaniciens qui sont à pied et pas forcément protégés. C'est une zone limitée à 80 Km/h sur la plupart des circuits mais qui peut être limitée à 60 km/h au cas par cas, si les directeurs de course l'estiment nécessaire.

Ralentir, utiliser le limiteur, s'arrêter puis réaccélérer

L'arrêt stand se découpe en trois temps. Tout d'abord il y a l'entrée dans la zone des stands. Les pilotes sorts de la piste pour rentrer sur la voie des stands et rejoindre son espace devant le garage. Lorsqu'il arrive dans la voie des stands, le pilote doit freiner pour être à 80 km/h avant la ligne qui délimite l'entrée des stands. Cette entrée des stands est également l'endroit où est situé le radar pour mesurer la vitesse de l'entrée au stand. Plusieurs capteurs sont également placés sur la ligne des stands pour mesurer la vitesse tout au long de la voie des stands via le tracker GPS. En cas d'infraction et de dépassement de la vitesse dans les stands, la FIA sanctionne le pilote financièrement si il n'est pas en course, mais avec des pénalités de temps, si cela se produit pendant un Grand Prix.

Pour se faciliter la vie, les équipes ont installé des limiteurs de vitesse enclenchés via un bouton sur le volant de la F1. Tant que se bouton est actif, la vitesse ne peut être dépassée.

Une fois que le pilote est proche de son garage, il doit tourner et se positionner sur l'espace où ses mécaniciens l'attendent pour changer ses pneumatiques. Il doit donc décélérer le plus vite possible pour optimiser son arrêt au stand et passer de 80 km/h à 0. Une fois les nouvelles gommes chaussées, son équipe le libèrent au moyen d'un feu vert pour la plupart des équipes, situé au dessus du cockpit. Certaines équipes peuvent encore parfois utiliser la bonne vieille méthode du panneau qui est tourné manuellement par un des mécaniciens pour prévenir le pilote. Attention, il faut que la voie des stands soit dégagée de toutes autres pilotes s'approchant pour que le pilote puisse sortir. En effet, en cas de gêne sur une autre F1, il peut se faire pénaliser de 5 secondes pour sortie non sécuritaire ou 'unsafe release' en anglais.

Jusqu'à la ligne qui marque la fin de la voie des stands, le pilote doit rester avec son limiteur de vitesse. Une fois que le pilote sort des stands, il ne doit pas directement aller sur la trajectoire utilisée par les pilotes encore en piste.

Une vitesse dans les stands diminuée pour conserver un passage au stand "pénalisant"

Certains circuits comme Monaco, l'Australie ou encore Singapour, la vitesse dans les stands est davantage réduite. Passant de 80 à 60 km/h. La vitesse est diminuée car les stands sont plus étroits que sur des circuits classiques dans le cas de Monaco par exemple et qu'il serait dangereux d'aller plus vite. Néanmoins, sur les autres circuits comme Melbourne ou Singapour, il y a une autre raison.

Un arrêt au stand dans l'histoire de la F1 a toujours été une élément de stratégie. Plus il est long de passer par les stands, moins cet élément sera utilisé comme un avantage et plus les pilotes seront enclins à rester en piste. A l'inverse, si le passage par les stands était rapide et peu pénalisant, les équipes seraient tentées de les utiliser plus souvent afin de chausser des gommes neuves plus régulièrement et avoir de meilleures performances en piste.

C'est notamment cette raison qui incite la FIA à réduire la vitesse de passage à Melbourne, qui a une ligne des stands particulièrement courte et qui serait à 80 km/h trop avantageuse.

En moyenne, entre 20 et 30 secondes en dehors de la piste par passage au stand

En 2023, sur le circuit de Monza, qui a connu un temps clément avec une piste sèche, les pilotes ont perdu en moyenne 25 secondes. C'est beaucoup sur un circuit aussi rapide que Monza, où le temps au tour est de 1:21.

Au Pays-Bas par exemple sur un circuit plus lent, mais plus court et donc autour des 1:10 au tour, l'arrêt moyen constaté cette année est de 23,7 secondes. C'est donc beaucoup plus pénalisant proportionnellement de s'arrêter dans ce contexte que à Monza.

En comparaison, à Melbourne, où la voie des stands est limitée à 60 km/h, l'arrêt moyen en 2023 était de 19,2 secondes pour un temps au tour d'environ 1:16.

A Monaco, la voie des stands est aussi très courte et aussi limitée à 60 km/h mais il faut compter pourtant plus de 27 secondes en moyenne pour passer par les stands. En effet, la voie est vite engorgée par des concurrents ce qui ralentit le passage.

En Autriche, bien que certains passages au stand prennent moins de 18 secondes pour les meilleurs élèves, la moyenne reste élevée avec plus de 21 seconde constatée par Motors Inside.

Le temps passés par la voie des stands en moyenne en 2023

CircuitPassage au stand moyenTemps poleRatio
Sakhir27,11:29.70830,21%
Djeddah22,171:28.26525,12%
Melbourne19,151:16.73224,96%
Baku21,761:40.20321,72%
Miami23,921:26.84127,54%
Monaco27,021:11.36537,86%
Barcelone23,131:12.27232,00%
Montréal24,461:25.85828,49%
Spielberg21,71:04.39133,70%
Silverstone29,61:26.72034,13%
Hungaroring22,571:16.60929,46%
Spa23,651:46.16822,28%
Zandvoort23,791:10.56733,71%
Monza24,981:20.29431,11%

Des records d'arrêts au stand

C'est Red Bull qui a le record du monde de l'arrêt au stand le plus court. En 2019 au brésil L'écurie autrichienne a changé les 4 pneus de Max Verstappen en 1.82 secondes. À l'inverse, l'arrêt au stand le plus long a été réalisé sur la Mercedes de Valtteri Bottas lors du Grand Prix de Monaco en 2021. Le pilote avait vu un écrou de sa roue bloqué pendant quasiment 2 jours consécutifs.

Cette saison ce sont pour l'instant le Grand Prix d'Australie et le Grand Prix d'Autriche sont les courses où le passage au stand est le moins long avec 18 secondes en moyenne. À l'inverse, les circuits avec les passages aux stands les plus longs sont Bahreïn et Monaco avec un passage dans la voie des stands qui dure environ 25 secondes.

la voie des stands peut également servir de pénalité. Un pilote peut-être sanctionné d'un « drive through » obligeant le pilote a passé par la voie des stands sans s'arrêter. Lors de cette sanction le pilote doit réduire son allure à la vitesse réglementée dans les stands.

Avant 2010, les écuries pouvaient également ravitailler les monoplaces en essences pendant le Grand Prix. Des ravitaillements qui pouvaient être dangereux. Plusieurs accidents ont eu lieu lors de ses ravitaillements. C'est le cas pour Jos Verstappen. Le père du pilote double champion du monde avait vu sa voiture prendre feu pendant l'un de ces ravitaillements lors du Grand Prix d'Allemagne en 1994.

Avec la participation de Raphaël Biancotto.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut