Charles Leclerc : "Les 5 secondes c'est clairement ma faute"

F1. Charles Leclerc a terminé à la 7eme position du Grand Prix de Hongrie. Le pilote aurait dû finir 6eme mais a obtenu une pénalité de 5 secondes.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Charles Leclerc est déçu par sa 7eme place lors du Grand Prix de Hongrie.
© Ferrari / Charles Leclerc est déçu par sa 7eme place lors du Grand Prix de Hongrie.

Ferrari n'est toujours pas revenu à l'avant de la hiérarchie. Charles Leclerc a terminé le Grand Prix de Hongrie 7eme, juste devant son coéquipier.

Motors Inside sans pub ?

Le Monégasque a fini la course en 6eme position mais a été sanctionné de 5 secondes de pénalité pour avoir dépassé les 80 km/h dans la voie des stands.

Un début de course qui était plutôt correct pour le pilote Ferrari. « Très honnêtement ça a été sur le premier relais, ça a été plutôt bien. On était en train de bien gérer les pneus, j'étais assez confiant parce que les Mercedes devant j'arrivais à rester en contact avec eux. Malheureusement on a eu un stop qui était trop long, ce qui nous a fait perdre pas mal de positions, on est passé derrière Stroll on a du tout de suite poussé avec les hard, beaucoup trop, alors que normalement c'est mieux de faire tranquille au début et de pousser progressivement » a déclaré le pilote à Canal+.

Le Monégasque pouvait espérer finir dans les 5 premiers. « J'ai mis un coup dans les pneus, après j'étais derrière Carlos pendant tout le deuxième relais. Et dans le troisième j'essayais de pousser un petit peu plus, on a rattrapé Oscar [Piastri] à la fin mais ce n'était pas suffisant et en plus on prend 5 secondes de pénalités. Les 5 secondes c'est clairement ma faute, mais je pense que c'est dommage, un top 5 c'était possible si on avait tout fait parfaitement. Après les 4 devants ils sont trop rapides pour l'instant » a poursuivi le coureur de 25 ans.

Des problèmes de son dans la monoplace

Le pilote est également revenu sur sa conversation avec son ingénieur de piste. Une discussion sur un ton élevé mais qui a une raison explique le numéro 16 de l'écurie au cheval cabré.

« Le problème c'est qu'il n'y' a pas mal de problèmes radio en ce moment et donc du coup je crie beaucoup à la radio parce qu'on ne m'entend presque pas. On m'entend une fois sur deux et très très mal. Donc le ton de ma voix n'est peut-être pas le bon pour cette raison-là. Mais après c'était une discussion normale. Je demandais de m'arrêter tôt parce que je savais qu'il n'y avait pas plus de rythme que ça. Je pense que le dernier relais était plus positif après ça n'a pas changé grand-chose » a conclu Charles Leclerc.

Le pilote Ferrari est actuellement 7ème au championnat, juste derrière son coéquipier.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix de Hongrie

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut