Zhou Guanyu revient sur ses débuts en F1

F1. La Formule 1 est un sport ou la pression est constante, Guanyu Zhou la connaît depuis maintenant une saison et demie, le pilote est revenu sur ces débuts en F1.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
En une saison et demie, Guanyu Zhou a inscrit 10 points dans sa carrière en F1.
© Alfa Romeo / En une saison et demie, Guanyu Zhou a inscrit 10 points dans sa carrière en F1.

Guanyu Zhou est devenu le premier chinois à prendre part au championnat du monde de F1. Le pilote Alfa Romeo a commencé sa carrière en 2022.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Le pilote est heureux d'avoir fait ses débuts en Formule 1, mais il reste tout de même réaliste sur ses résultats.
« J'ai l'impression qu'en général, il y a des hauts et des bas. Mais, dans l'ensemble, je suis assez satisfait de la façon dont j'ai pu me lancer dans le monde de la F1 et montrer au monde entier ce que je suis capable de faire en tant que pilote. Mais en termes de résultats, il y a évidemment plus de bas que de hauts. Mais, d'un autre côté, beaucoup de bas n'étaient pas mon problème. Je n'ai donc pas eu de chance », déclare le pilote Alfa Romeo, pour planetf1.com/

Des points pour son premier GP

« J'ai fait les meilleurs débuts possibles en F1, en marquant des points, et la voiture était vraiment bonne. Ensuite, nous avons eu trois ou quatre courses avec des abandons à cause de problèmes techniques, dont deux où j'étais dans les points. Ce n'était donc pas une bonne façon de faire. Mais d'un autre côté, cela me rend beaucoup plus fort sur le plan mental », raconte le Chinois.

« Cette année, en termes de performances, la voiture n'est pas aussi bonne que l'année dernière. Nous nous battons donc un peu plus. Le fait de marquer quelques points et de décrocher cette incroyable P5 en qualifications à Budapest montre à quel point j'ai pu m'améliorer au cours de l'année. Alors oui, c'est des hauts et des bas. Mais les gens ont vu ce que je peux faire dans ce paddock, c'est le plus important. »

Le défi Valtteri Bottas

En une saison et demie, le coéquipier de Valtteri Bottas a inscrit 10 points, le Chinois évoque le défi et la pression qu'il subit en Formule 1.

« Bien sûr, je m'attendais à ce que ce soit très difficile. En fait, je pensais que les résultats arriveraient peut-être, mais pas après la première course. D'un autre côté, il y a beaucoup de pression en Formule 1, surtout en dehors de la piste. Bien sûr, sur la piste, il y a de la pression, mais en dehors de la piste, il y a beaucoup de gens qui parlent de vous, beaucoup de pression, comme ce que les gens pensaient avant que je rejoigne la Formule 1 et que j'annonce ma place en course pour 2022. Cette pression était difficile, mais j'ai réussi à la surmonter de la bonne manière », poursuit le pilote.

L'ancien pilote de l'Alpine Academy estime que cette pression lui réussit : « Cette pression me convient tout à fait. Je suis le premier pilote chinois en Formule 1. J'ai dû faire face à cette pression, comme si les gens disaient que j'étais le dernier espoir, ou le seul espoir de parvenir à la F1. La F1 était donc mon rêve et j'essayais de le réaliser, ou de donner tout ce que je pouvais, mais cela vous donne de la pression, bien sûr, et de la motivation en même temps. Quand je suis arrivé en F1, c'était juste une autre façon de gérer la pression. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut