Verstappen : "Cela n'a pas été simple"

F1. Le pilote Red Bull a savouré sa 3e victoire de rang à Zandvoort, obtenue dimanche. Max Verstappen s'est imposé sans commettre la moindre erreur.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Max Verstappen est en route vers les records.
© Red Bull Content Pool / Max Verstappen est en route vers les records.

« Cela n'a pas été simple », a sobrement constaté Max Verstappen à l'issue du Grand Prix des Pays-Bas. Le champion du monde en titre a salué la « bonne stratégie » mise en place par son écurie et a reconnu en souriant qu'il avait été « heureux d'entendre l'hymne national dès avant la course ».

Motors Inside sans pub ?

Car le Batave, comme a son habitude, a fait la course en tête sans jamais dévier de sa trajectoire ni commettre la moindre erreur. Qui plus est devant son public !

Sans s'étendre davantage sur le fait d'avoir égalé le record de victoires consécutives détenu jusque là par Sebastian Vettel et sans prétendre en remporter un dixième la semaine prochaine à Monza, Max s'est déclaré « super content de celle-ci. On veut toujours gagner ». Puis il a remercié son public, très dense et motivé, en néerlandais.

Max Verstappen a remporté sa 10e victoire de la saison et reste invaincu sur ses terres depuis le retour de la manche néerlandaise en 2021. Il faut dire que, depuis, son premier titre mondial l'a fait évoluer dans une autre dimension et le record de neuf victoires de rang de Vettel sera battu à Monza selon toute vraisemblance. A moins d'un retournement de situation.

Pérez pas à la hauteur

La différence de la Red Bull sur la concurrence est si nette que l'hégémonie totale sur les victoires cette saison lui semble toute acquise. A tout le moins pour la N°1 qui sera, sauf catastrophe, championne du monde d'ici quelques Grand Prix.

Car la N°11, celle de Sergio Pérez, est aux mains d'un pilote réputé rapide. Mais le Mexicain, dans une voiture absolument pas taillée pour lui, n'a rien pu faire : Verstappen a pu faire un tour en pneus slicks sous le déluge, mettre les intermédiaires et remonter sans la moindre difficulté.

La seconde salve de pluie a encore moins effrayé le plus jeune vainqueur de l'Histoire : ses quelque 24 secondes de marge sur le reste du peloton lui ont permis de faire un arrêt tranquille pour les pneus pluie avant le drapeau rouge. Perez fait des erreurs, Verstappen pas, au volant de la meilleure voiture du plateau. Même les évènements climatiques ne le perturbent pas, signe que, pour l'arrêter, cela va être ardu.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix des Pays-Bas

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut