Podiums : derrière Max Verstappen, c'est plus ouvert ?

F1. À Zandvoort, Pierre Gasly a permis à Alpine de devenir la sixième écurie à décrocher au moins deux podiums cette saison en F1. Un chiffre pas observé ces deux dernières saisons, mais est-ce que cela signifie qu'il y a plus d'opportunités ?

Logo Mi mini
Rédigé par Par
À Zandvoort, Pierre Gasly est monté sur le podium pour la quatrième fois de sa carrière en F1.
© Alpine / À Zandvoort, Pierre Gasly est monté sur le podium pour la quatrième fois de sa carrière en F1.

100 % de victoires après le Grand Prix des Pays-Bas, 13 sur 13, 20 podiums sur 26 possibles. La saison de Red Bull est celle de tous les records. Alors, oui, la course à la victoire est peut-être bien devenue ennuyeuse. Oui Max Verstappen ne surprendra même pas s’il remporte les neuf dernières courses de la saison, mais derrière lui, le jeu reste ouvert.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Pluie diluvienne, glissades en tout genre et blessure, après ce week-end mouvementé à Zandvoort, une statistique ressort. Sur la saison 2023, six écuries ont connu au moins deux fois les joies du podium d’un Grand Prix, après la troisième place décrochée par Pierre Gasly dimanche, alors qu’Esteban Ocon était déjà monté sur la boite à Monaco pour Alpine. Un chiffre atteint en 2020 pour la dernière fois et, si l’on remonte plus loin, en 2012.

Bien sûr, cela ne signifie pas que la course au podium est outrageusement ouverte. Red Bull en truste plus de 50% avec ses 20 sur 39 places possibles. Derrière l’ogre, Mercedes et Aston Martin, respectivement 2ème et 3ème du championnat des constructeurs, comptent cinq (quatre pour Hamilton, un pour Russell) et sept podiums (Alonso, sept fois), soit un peu plus de 30 % combinées.

Toutefois, avec le recul certain de Ferrari, les McLaren et les Alpine entrevoient une ouverture inenvisageable l’année dernière. La Scuderia n’est montée qu’à trois reprises sur le podium en 2023, les trois par l’intermédiaire de Charles Leclerc qui traverse une saison bien terne, en témoigne une nouvelle fois son week-end raté à Zandvoort. Les « petites » de ce top 6 sont montées à deux reprises chacune sur le podium, McLaren les 2 fois grâce à Norris et Alpine avec Ocon puis Gasly, donc.

Six vrais concurrents au podium, c’est déjà un très gros changement par rapport à la saison dernière. L’exercice 2022 a été dominé par Red Bull avec 28 podiums certes, mais Mercedes et Ferrari trustaient eux aussi les 3 premières places. Sainz, Leclerc, Perez, Verstappen, Hamilton et Russell, les pilotes des trois écuries dominantes ont tout simplement occupé toutes les places des podiums en 2022, sauf une.

Lando Norris, avait terminé troisième à Imola. 98,5 % des podiums, c’est évidemment énorme et les spectateurs sont assurément heureux de voir d’autres candidats se mêler à la bataille, mais comment expliquer ce changement dans les chiffres en 2023 ?

Red Bull garde une allure folle. Max a déjà 13 podiums à son actif et Checo sept. Le Mexicain ne rivalise aucunement avec son coéquipier, mais est déjà à quatre unités de son propre total de la saison passée.

Derrière ce duo, Ferrari et Mercedes ont connu un gros recul et une baisse de régularité, laissant l’opportunité à d’autres de se faufiler sur le podium, avec en premier lieu la surprise Aston Martin. Et encore, l’écurie anglaise pourrait viser mieux si Lance Stroll tirait autant de l’AMR23 que Fernando Alonso. De même chez l’écurie de Maranello, Carlos Sainz n’aide pas à faire grimper les chiffres alors qu’il était monté sur le podium neuf fois (dont une victoire) en 2022. Côté Mercedes, George Russell a beaucoup plus de mal avec sa monoplace que l’an passé également, et même s’il a ouvert le champagne une fois, il est très loin de sa quatrième place au championnat du monde obtenue l’an passé.

Alors, derrière Red Bull et Aston Martin qui sont les écuries les plus régulières, qui pour augmenter son nombre de podiums ? Carlos Sainz peut-il y remonter pour Ferrari ? Le convaincant rookie Oscar Piastri peut-il imiter Norris ? Ou une septième équipe, comme Williams avec Albon, peut-elle créer l’exploit ? 

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut