Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Un retour de Sebastian Vettel en Formule 1 ? "Je ne peux pas dire non"

F1. Lors d'une interview pour Sky Sports, le quadruple champion du monde s'est exprimé sur la vie après la Formule 1 et un éventuel retour dans la discipline.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Vettel saluant ses fans lors du Roadshow Red Bull au Nurburgring.
© Red Bull / Vettel saluant ses fans lors du Roadshow Red Bull au Nurburgring.

Alors qu'il avait surpris le monde de la F1 il y a un an en annonçant son départ d'Aston Martin mais surtout en annonçant sa retraite, Sebastian Vettel a depuis pris du temps pour lui et du temps pour se consacrer à divers projets dont un en particulier qui lui tient à cœur : There is still a race to win. Cet adage, qui signifie "il y a encore une course à gagner" fait référence au bouleversement climatique et aux conséquences notamment sur les animaux. Présent dans le paddock ce week-end, il inaugure la mise en place de onze ruches à l'intérieur du virage 2 afin de promouvoir la biodiversité et la protection des abeilles.

Le quadruple champion du monde s'est livré à quelques confidences au micro de Martin Brundle sur l'après-Formule 1, un possible retour et sur Max Verstappen. Cela fait désormais presque une saison complète que l'Allemand est hors du paddock de F1 et de son rythme effréné. S'il a pris du temps pour voyager en famille, en van, il ne semble pas exclure un retour. « On était dans un van en famille, j'ai beaucoup aimé. » Vettel expliquait que les gens le reconnaissaient « de temps à autre, parfois plus, parfois moins ». « Je pense que j'ai eu de la chance, je portais un casque la plupart du temps, c'est pour ça qu'on ne me reconnaissait pas souvent », a-t-il ajouté.

Un possible retour ?

Présent ce week-end à Suzuka, au Grand Prix du Japon, qu'il affectionne particulièrement, il s'est livré sur son potentiel retour dans la discipline. « Je ne peux pas dire non à un retour mais ça dépendra sûrement d'un nouveau défi » mais il avoue « ne pas y penser en ce moment ».

L'Allemand s'est également exprimé sur le double champion du monde Max Verstappen qu'il qualifie comme « l'un des meilleurs pilotes contre qui j'ai pu piloter ». Il a donné son avis sur la rivalité entre le Néerlandais et Lewis Hamilton : « Vous ne pouvez pas comparer Max à Lewis, il n'y a pas une recette du succès en Formule 1. Lewis a démontré qu'il est le meilleur de tous les temps. Max est en train de faire quelque chose d'exceptionnel. »

Une histoire qui en rappelle d'autres

Sebastian Vettel n'est pas le seul champion du monde à penser à un retour : d'autres illustres pilotes comme Michael Schumacher, Fernando Alonso ou Kimi Räikkönen, dans l'histoire récente, ont pris leur retraite avant de revenir en Formule 1 avec des parcours assez différents.

Après sa première retraite entamée à la suite du Grand Prix du Brésil en 2006, qu'il a terminé à la quatrième place, Michael Schumacher occupera les fonctions d'assistant de Jean Todt à la direction de la gestion sportive, ce dernier ayant par ailleurs été nommé administrateur délégué de la marque Ferrari. Il court également en moto et s'occupe de la carrière de son fils, Mick, en karting avant de sortir de sa retraite pour rejoindre Mercedes pour la saison 2010.

Des parcours différents

Quant à Fernando Alonso, sa première retraite a été couronnée de succès. En 2017, avec l'appui de McLaren où il courait à ce moment-là, participe aux 500 milles d'Indianapolis où il a effectué une fantastique performance en se qualifiant 5e et a même mené pendant 27 tours avant d'abandonner sur casse moteur. Il déclarera vouloir retenter sa chance. Il s'engage avec Toyota en WEC et aux 24 heures du Mans en 2018 tout en courant en F1 avec McLaren et remporte les 6 Heures de Spa-Francorchamps et les 24 heures du Mans pour sa première participation avec ses coéquipiers Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi. Il devient champion du monde d'endurance en 2019 en remportant les 24 heures du Mans et les 24 heures de Daytona. En 2020, il participe au Rallye Dakar et terminera treizième avant d'effectuer son retour avec Alpine F1, en 2021.

Kimi Räikkönen choisira une autre discipline pour sa première retraite : le WRC avec Citroën en 2010 et une dixième place au championnat pilotes avec 25 points. En 2011, il sera plus régulier mais terminera une nouvelle fois dixième au classement pilotes avec cette fois-ci 34 points avant de revenir en Formule 1 chez Lotus en 2012. Après sa retraite de la Formule 1 à l'issue de la saison 2021 chez Alfa Romeo, il est désormais team principal de Kawasaki Racing Team en MXGP.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Sebastian Vettel

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut