Les points clés du Grand Prix de F1 du Qatar

F1. La Formule 1 revient au Qatar ce week-end avec le championnat des pilotes en jeu. Bien que cela soit probablement une formalité, il y a d'autres points d'intérêt notables à surveiller lors de ce Grand Prix.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Plusieurs points vont attirer l'intérêt des observateurs sur ce Grand Prix
© Losail International Circuit / Plusieurs points vont attirer l'intérêt des observateurs sur ce Grand Prix

Le circuit international de Losail a accueilli pour la première fois la Formule 1 en 2021, et la course de ce week-end est la première d'un accord de 10 ans prévoyant la présence de la F1 au Qatar.
Seuls trois pilotes sur la grille de départ savent ce que cela fait de gagner sur ce circuit. Nico Hülkenberg et Sergio Perez ont remporté des victoires lors du GP2 Asia en 2009 et Lewis Hamilton qui a remporté le premier Grand Prix du Qatar de Formule 1 en 2021.

Motors Inside sans pub ?

Après cette course, les équipes disposeront d'une pause de deux semaines avant d'entamer un sprint haletant vers les derniers Grand Prix, avec cinq courses en l'espace de six semaines. Mais, à moins d'un choc, les championnats seront déjà terminés depuis longtemps - et il est probable qu'ils seront décidés avant le Grand Prix de dimanche.

Voici les points à retenir pour la course de ce week-end.

Verstappen en passe de décrocher un troisième titre

Comme il s'agit d'un week-end sprint, Max Verstappen pourrait être couronné champion du monde le samedi plutôt que le dimanche. Toute tension dans la lutte pour le titre peut s'être évaporée depuis longtemps, et il faudra un énorme week-end de la part de son coéquipier Sergio Perez pour prolonger la lutte pour le titre jusqu'à la course de dimanche.

Verstappen possède une avance de 177 points, et il lui en reste 180 à marquer cette année. Il doit terminer le sprint avec une avance de 172 points pour être couronné, ce qui signifie que la sixième place serait suffisante si son coéquipier Sergio Perez gagne. Et si Verstappen ne fait pas le travail à ce moment-là, il n'a besoin que de 146 points d'avance à la fin de la journée de dimanche pour devenir champion. Perez devrait gagner le sprint et la course pour que cela ne se produise pas.

Verstappen aura donc de fortes chances de décrocher un nouveau record : celui d'être titré avec le plus grand nombre de Grand Prix à disputer, reste à savoir combien il en restera une fois qu'il aura été couronné.

La résistance des pneus face à la chaleur du désert

Se rendre chaque année à Bahreïn et à Abu Dhabi ne permet pas de savoir à quoi s'attendre en termes de conditions météorologiques au Qatar. Les tests Pirelli qui ont eu lieu depuis la course de 2021 apporteraient une compréhension nouvelle mais depuis ces tests, le circuit a été refait, ce qui crée d'autres inconnues.

La course se déroulera de nuit, mais les températures de l'air et de la piste resteront élevées et il est peu probable qu'elles descendent en dessous de 31 °C à un moment ou à un autre. L'unique séance d'essais et les qualifications sprint auront lieu à 16h30 heure locale, respectivement vendredi et samedi, et il fera environ 36°C à ce moment-là les deux journées. Des conditions inconfortables pour tout le monde.

Lorsque la F1 a couru à Losail en 2021, la surface de la piste, vieille de 17 ans, a entraîné une forte dégradation des pneus. Beaucoup ont pu terminer la course avec une stratégie à un seul arrêt et les pilotes de tête ont eu tendance à faire deux arrêts aux stands, ce qui était la stratégie préférée de Pirelli pour les équipes (Verstappen en a fait un troisième pour s'assurer de marquer le point du tour le plus rapide dans sa lutte serrée pour le titre avec Hamilton).

Trois pilotes (Bottas, Russell et Latifi) ont subi des défaillances du pneu avant gauche pendant la course, une menace potentielle à laquelle tous les participants seront attentifs. La surface de la piste étant plus lisse, l'abrasion et donc l'usure devraient être moindres, mais la chaleur pourrait encore entraîner d'autres problèmes sur ces pneumatiques comme l'apparition de cloques.

Les équipes ne pourront pas savoir exactement ce qui sera leur plus grand défi avec les pneus, car les essais ont lieu à un moment différent des courses, mais Pirelli a désigné les gommes les plus dures qu'ils ont utilisées jusqu'à présent cette année - les composés C1, C2 et C3.

L'expansion de la F1 au Moyen-Orient

La première course de Formule 1 au Moyen-Orient a eu lieu à Bahreïn en 2004, et il a fallu attendre 2009 pour qu'elle en ajoute une autre, à Abu Dhabi. En 2020, il y avait trois courses dans la péninsule arabique, le circuit international de Bahreïn s'étant chargé d'accueillir deux épreuves au cours de la saison marquée par la pandémie, puis les Grand Prix d'Arabie saoudite et du Qatar se sont ajoutés en 2021, et la F1 comptait désormais quatre épreuves au Moyen-Orient.

Après la disparition ponctuelle du Qatar l'année dernière, alors que le pays était occupé à organiser la Coupe du monde, la Formule 1 compte à nouveau quatre manches au Moyen-Orient. Bien que les relations entre la F1 et les États-Unis soient devenues un sujet brûlant ces dernières années, la majeure partie de l'argent du sport automobile se trouve toujours au Moyen-Orient. En fait, c'est l'argent du Moyen-Orient qui finance les équipes et les sites sur d'autres continents, de sorte que les compétitions organisées dans les pays arabes ne sont pas vraiment représentatives de l'influence qu'ils exercent sur les opérations financières, logistiques et sportives des compétitions internationales.

Il convient toutefois de surveiller si la F1 apprécie d'être de retour à Losail. Le circuit accueille les championnats du monde de Moto GP depuis 2004 et le fera au moins jusqu'en 2031, tandis que le championnat du monde d'endurance s'y rendra la saison prochaine pour la première fois dans le cadre d'un contrat de six ans.

Le contrat de la F1 prévoit des courses au Qatar, et non pas spécifiquement à Losail, mais les rénovations du circuit indiquent que le site s'est préparé à devenir le siège à long terme de la F1 si les plans d'une course de rue qatarie à Doha n'aboutissent pas.

La lutte pour la deuxième place

La deuxième place du championnat des constructeurs est peut-être sur le point de changer à nouveau de mains. Aston Martin était le plus proche rival de Red Bull au classement jusqu'au Grand Prix d'Espagne, septième manche du championnat, où Mercedes l'a dépassé.
Sept courses plus tard, Aston Martin a perdu la troisième place au profit de Ferrari. La Scuderia, qui compte désormais 20 points de retard sur Mercedes, vient de réaliser une série de performances comprenant une victoire, une troisième place et deux pole positions lors des trois derniers week-end de course. Mercedes, quant à elle, a obtenu une troisième place et le point du tour le plus rapide au cours de cette même période.

Si Ferrari devait faire le doublé dans la course sprint, elle pourrait réduire l'écart qui la sépare de Mercedes à cinq points seulement. La dernière fois que la F1 a couru à Losail, Ferrari n'a absolument rien pu faire face au rythme de Mercedes, mais c'était en vertu d'un règlement technique différent. Ils ont été plus rapides que Mercedes à Bahreïn cette année et sont en pleine ascension.

Grâce à une meilleure compréhension de la voiture sur ces derniers week-ends, il faudra s'attendre à ce que Ferrari place ses SF-23 plus haut sur la grille que Mercedes ne peut le faire avec ses W14, même si ça ne leur permettra pas de dépasser leurs rivaux au classement dimanche soir.

Andretti Autosport

L'action en piste au Qatar n'aura aucune incidence sur la décision de la direction de la Formule 1 d'accueillir Andretti Autosport dans le championnat du monde. Mais le plus grand événement politique de l'année jusqu'à présent fera sans aucun doute l'objet de nombreuses discussions entre les principaux acteurs de ce sport.

La FIA a annoncé lundi qu'elle avait approuvé la candidature d'Andretti pour rejoindre la F1, estimant qu'il s'agissait du seul candidat viable parmi les différentes entités qui s'étaient portées candidates. Andretti pourrait devenir la première nouvelle équipe admise en Formule 1 depuis Haas en 2016.

La position de la FOM est déjà claire. Les opinions des 10 équipes existantes de la F1 sont également connues, mais il reste à voir si la déclaration de la FIA selon laquelle Andretti mérite la chance de courir contre elles a convaincu les sceptiques.

Quoi qu'il en soit, il est probable que l'affaire restera au centre de l'intérêt non seulement au Qatar, mais aussi lors du prochain Grand Prix des États-Unis, où la F1 pourrait accueillir l'arrivée d'une écurie américaine dans le championnat du monde.

Sargeant sous pression

Le seul pilote qui n'a pas encore assuré sa place sur la grille pour la saison 2024 est Logan Sargeant, la recrue de l'écurie Williams. Sa récente série de performances a jeté le doute sur ses chances de rester en F1 pour une deuxième saison.

Sargeant a abandonné lors de deux des quatre derniers Grand Prix, il est le seul pilote à temps plein à ne pas avoir marqué de point en 2023 et n'a toujours pas battu son coéquipier Alexander Albon en qualifications. Sa meilleure position sur la grille a été la dixième place au Grand Prix des Pays-Bas, tandis qu'Albon a atteint la Q3 à cinq reprises cette année et s'est qualifié jusqu'à la quatrième place.

Si Sargeant poursuit sa trajectoire descendante ce week-end, il affaiblira ses arguments en faveur de son maintien en F1, et ce à un moment crucial de sa saison. Sans surprise, ces dernières semaines, des rumeurs ont circulé sur différents pilotes susceptibles d'occuper sa place l'année prochaine.

Une course compétitive et sans problème au Qatar le mettrait en bonne position pour donner le meilleur de lui-même sur le circuit des Amériques. Il ne sera donc pas facile pour lui d'affronter une piste inconnue avec seulement une heure d'entraînement.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Qatar

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut