Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Aucune pénalité dans le crash entre Ocon, Hülkenberg et Perez

F1. La FIA a décidé de ne sanctionner aucun des trois pilotes impliqués dans l'accrochage du milieu de la course sprint, provoquant une voiture de sécurité et par la même, le troisième sacre de Max Verstappen en plein milieu de la course.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les trois pilotes avant l'accrochage
© Alpine / Les trois pilotes avant l'accrochage

Lors du tour 10 de la course sprint, samedi soir à Doha, Esteban Ocon a percuté la Haas et Nico Hülkenberg et accroché en même temps la Red Bull de Sergio Perez. Si sur les trois voitures, l'Alpine et la Red Bull sont restés bloqués dans le bac à gravier, la Haas a pu repartir pour finalement abandonner dans son box.

« Les commissaires ont entendu les pilotes N°11 (Sergio Perez), 27 (Nico Hülkenberg), 31 (Esteban Ocon), les représentants des équipes et ont examiné les preuves vidéo et vidéo embarquées. Les pilotes N°27 et 31 se battaient pour la position dans le virage 1 et ont donc eu une sortie plus lente dans le virage 1. Cela a permis à la voiture 11 de se positionner à l'extérieur avant le virage 2. Les voitures sont entrées dans le virage 2 à trois de front, sont entrées en collision et sont sorties de la piste. » explique le communiqué de la FIA.

« Alors que la n°31 se déplaçait de gauche jusqu'au milieu de la piste entre les virages 1 et 2 avec la n°27 à sa droite, Esteban Ocon n'avait pas conscience que la n°11 s'approchait du côté droit car sa visibilité était masquée par la n°27. Les commissaires sportifs déterminent que la n°31 s'est déplacée d'une manière qui aurait permis aux n°31 et 27 de négocier le virage 2 côte à côte si la n°11 n'avait pas été là. »

Les commissaires n'ont ainsi tenu responsable aucun des pilotes impliqués.

« Compte tenu de tout cela, les commissaires concluent qu'aucun pilote n'est entièrement ou majoritairement responsable de la collision. L'incident est considéré comme un incident de course et aucune suite n'est donnée. »

Cet accident a permis à Max Verstappen d'être décerné champion du monde de F1 2023 puisque son coéquipier et dernier prétendant à la couronne, Sergio Perez, a abandonné. C'est le troisième titre consécutif du néerlandais.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Pilotes concernés

Grand Prix du Qatar

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut