Aston Martin commence à comprendre pourquoi ses dernières mises à jour n'ont pas marché

F1. Aston Martin connaît peu d’améliorations sur sa monoplace depuis plusieurs mois. Pourtant l'équipe est arrivée avec un tout nouveau package aérodynamique à Austin qui était annoncé comme un grand pas en avant. Ces difficultés proviendraient de données erronées transmises par l'usine.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Aston Martin est arrivé avec un nouveau pack d’améliorations à Austin.
© Aston Martin / Aston Martin est arrivé avec un nouveau pack d’améliorations à Austin.

Après un départ tonitruant en 2023, Aston Martin accuse le coup. En début de saison, Fernando Alonso enchaînait les podiums, affirmant l'écurie anglaise comme la deuxième force du plateau. Cependant, depuis plusieurs mois, la monoplace ne progresse plus, contrairement à ses concurrents McLaren, Ferrari et Mercedes. Ces trois constructeurs ont fait de gros progrès, apportant régulièrement des nouveaux éléments aérodynamiques notamment. De deuxième force du championnat, Aston Martin est descendu à la 5e place du classement actuellement, devant Alpine. L'équipe accuse les « effets secondaires » des développements qu'elle a choisie, et qui ont impacté l'équilibre de la monoplace. Aston Martin est conscient des problèmes et connaît ses domaines de progression.

Motors Inside sans pub ?

« Nous pouvons voir où nous nous sommes trompés en termes d'équilibre de la voiture », a affirmé Dan Fallows, le directeur technique après le Grand Prix des USA. « Nous avons compris pourquoi cela nuisait à notre performance globale. Maintenant, il s'agit de faire en sorte que nous ne commettions plus les mêmes erreurs. Cela a certainement été une année d'apprentissage. »

Des problèmes de données du simulateur

Ces problèmes seraient dus à des données erronées provenant de l'usine. « Nous avons été guidés dans une certaine direction par nos outils de simulation du côté aérodynamique, et nous avons suivi un chemin qui n'était tout simplement pas le bon », a déclaré Eric Blandin, directeur adjoint d'Aston Martin, dans les colonnes d'AutoSport.

« Je pense que nous avons désormais corrigé le problème avec le nouveau package. » Cette déclaration survient le même week-end où Aston Martin a rencontré des problèmes de freins sur ses véhicules, suite à des informations erronées provenant de l'usine.« Il faut toujours apporter des améliorations, constamment », a ajouté Eric Blandin. « Nous améliorons constamment notre simulation. Un outil de simulation est aussi performant que ce que vous y mettez. Il s'agit simplement de mieux comprendre et d'essayer d'améliorer leur liaison. »

Le directeur des performances du groupe britannique a souligné que le principal défi de l'équipe cette saison a été de trouver le bon créneau pour optimiser les performances dans les virages, que ce soit à basse ou à haute vitesse. « Être performant dans les virages à basse et à grande vitesse, grâce à l'optimisation de la hauteur de caisse, est un petit défi », a-t-il déclaré.

« On ne sait pas à quel point nous nous rapprochons de la solution. Notre voiture n'a pas été particulièrement performante dans les virages à grande vitesse et dans les virages à basse vitesse en même temps. Nous sommes donc incapables de bien faire l'un ou l'autre, presque depuis le début de l'année. Ce que nous essayons de faire, c'est d'avoir une plage de réglages qui nous permette d'être performants à la fois avec des hauteurs de caisse inférieures et des hauteurs de caisse plus élevées. »

Une nouvelle livrée dure à jauger

Symptomatique de ces problèmes de progressions, Aston Martin est arrivé au Grand Prix des États-Unis avec un nouveau pack difficile à évaluer. L'écurie a connu des problèmes de freins dans les FP1, un abandon de Lance Stroll au sprint puis un abandon de Fernando Alonso dans la course du dimanche. Stroll a tout de même connu un rythme de course intéressant, pouvant encourager l'équipe. La prochaine course au Mexique devrait permettre de plus tester ces pièces avec un week-end de course traditionnel.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Pilotes concernés

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut